ActualitésPolitique

RDC : Kabund veut hisser plus haut la diplomatie parlementaire

Dans son discours de campagne, le candidat Jean-Marc Kabund   s’est appuyé sur l’article 35 du Règlement intérieur qui définit les attributions du premier vice-président chargé des questions législatives, des relations avec les groupes parlementaires et des relations extérieures. Concernant le volet législatif, il a tenu à ce que les lois qui seront votées, soient celles qui visent les réformes essentielles, initiées de façon consensuelle, touchant par exemple aux domaines régis par la Constitution, aux élections, à la justice et autres secteurs de la vie nationale.

Pour ce qui est des élections, il a fait savoir que les réformes à initier devraient garantir les mêmes chances d’accès aux charges publiques à toutes les parties prenantes. Abordant le domaine des relations extérieures, Jean-Marc Kabund a émis le vœu de travailler pour hisser plus haut la diplomatie parlementaire. «Je m’engage à redorer l’image de notre Chambre, notamment par le paiement régulier de nos cotisations et l’apurement des arriérés de notre Chambre», a-t-il promis.

Devant la plénière, le candidat au poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale s’est engagé à respecter scrupuleusement les prérogatives dévolues à cette fonction par la Chambre basse. Il s’est aussi engagé à être à l’écoute de tous les députés pour la réussite collective au profit du peuple RD-congolais. «Je suis du côté du respect de l’Etat de droit, des valeurs démocratiques et de la vision de l’Union sacrée de la nation congolaise», a souligné Jean-Marc Kabund. Quant au secteur de la justice, il a indiqué que les réformes porteraient la sécurité de tous les acteurs, qu’il s’agisse du justiciable ou du magistrat.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer