Actualités

RDC : Ilunkamba annonce un programme multisectoriel d’urgence

Le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, était mercredi face à l’Assemblée nationale. Le chef du gouvernement de la République répondait à une question d’actualité du député François Nzekuye sur la gestion du Coronavirus et ses conséquences sur le plan économique. A cette question capitale, Ilunga Ilunkamba a annoncé toute une batterie des mesures sur le plan économique, social et financier. «Face au spectre de la récession économique qui se profile à l’horizon, le gouvernement a entrepris l’élaboration d’un programme multisectoriel d’urgence d’atténuation des effets du Covid-19», a déclaré le Premier ministre devant la représentation nationale. Ce programme, a-t-il souligné, s’articule autour de trois axes prioritaires dont  la riposte, la sensibilisation à la pandémie et le renforcement du système de santé à travers le projet holistique et efficace de prise en charge de la maladie. En sa qualité du chef du gouvernement, il a invité tous les RD-Congolais à mettre la main à la pâte, en respectant les mesures d’hygiène et les règles barrières. «C’est ensemble que nous vaincrons cette maladie», a souligné le Premier ministre.  

Le gouvernement Ilunkamaba a annoncé tout un dispositif d’atténuation des effets négatifs de la pandémie à Covid-19 sur le plan économique, social et financier. Sur le plan économique, il a pensé au soutien de l’offre des produits de première nécessité. Pour ce faire, il a évoqué entre autres l’exonération de tous les impôts, droits, taxes et redevances sur l’importation et la vente des intrants et produits pharmaceutiques, la levée des barrières et postes de Police à l’intérieur du territoire national. Sur le plan budgétaire, le Premier ministre entend améliorer l’allocation des ressources par la reconnaissance de la prééminence des dépenses contraignantes et des dépenses prioritaires relatives à la santé et à la relance de l’économie. Sur le volet financier, a indiqué le Premier ministre, le gouvernement envisage la rectification de la loi de Finances pour l’adapter à la réalité nouvelle.

«En vue de faire face au spectre de la récession qui profile à l’horizon, le gouvernement a entrepris l’élaboration d’un programme multisectoriel d’urgence d’atténuation des effets du Covid-19», a annoncé le Premier ministre. Ce programme, a-t-il poursuivi, s’articule autour des trois axes prioritaires. Il s’agit premièrement de la riposte, la surveillance au Covid-19 et le renforcement du système de santé à travers un projet holistique et efficace de prise en charge de la maladie. Le deuxième axe concerne le soutien à la stabilité macroéconomique et à la relance de l’économie à travers la mise en œuvre des mesures d’appui aux activités économiques indispensables et susceptibles d’atténuer le choc dû au Coronavirus. Le troisième, lui, vise l’atténuation de risques et le soutien aux populations à travers des mesures et des actions devant répondre aux besoins minimum des populations pendant la période de crise.

Le Premier ministre a reconnu quelques faiblesses dans la gestion de cette pandémie. «Comme toute œuvre humaine, comme toute action gouvernementale, la stratégie globale mériterait des renforcements sur des axes précis: la rationalisation des circuits de financement, la relance de la stratégie de communication, le renforcement de notre dispositif de prise en charge, la décentralisation des opérations de riposte», a avoué Sylvestre Ilunga. Face à cette épreuve sanitaire, le Premier ministre a fait savoir que l’unité nationale n’est pas une option mais un devoir, mieux une obligation. Pour lui, la prudence, la précaution, l’effort, et la vigilance doivent être collectifs étant donné que personne ne remportera sa petite victoire dans son petit coin.

Dorian KISIMBA 

Articles similaires

Fermer
Fermer