ActualitésNationPolitique

RDC: Bitakwira savonne Kabund

La sortie médiatique de l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund, n’a pas laissé aphone le président national du parti politique ARCN. Si l’ex-président de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS- s’est attaqué à Félix Tshisekedi au cours de son point de presse de la semaine dernière, Justin Bitakwira, le petit-fils de sa grand-mère, quant à lui, semble ne pas être du même avis. Dans sa réplique, l’ex-ministre du Développement rural a qualifié l’acte de Jean-Marc Kabund de la pure infiltration en vue de décourager les hommes de troupes et la population face à l’envahisseur rwandais.

Le notable du Sud-Kivu qui a milité depuis les années 80 au sein de l’UDPS subissant les pires tortures de sa vie, s’est montré virulent envers le nouveau leader de l’Alliance pour le changement -AC. D’après Bitakwira, l’appel de l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale à chasser le Président Félix Tshisekedi alors que le pays fait face à une atroce guerre d’agression est considéré comme de la pure infiltration. «La situation que vit le pays actuellement ne recommande pas pareille attitude», a-t-il déploré.

S’appuyant sur les propos de l’ancien président chinois, Mao Zedong, Justin Bitakwira a rappelé que «la guerre se gagne d’abord par l’enthousiasme, par la mobilisation populaire». Et de préciser: «ce ne sont pas les armes tout simplement, mais c’est la détermination du peuple qui compte». Face à ces bavures, Justin Bitakwira a invité la classe politique à éviter de suivre ceux qui disjonctent comme le «casseur» Jean-Marc Kabund, le «troueur des pneus».

«Il a tenu des propos qui incitent à démobiliser l’armée et surtout à décourager la population à se ranger derrière le commandant suprême. Il ne faut pas oublier que pendant la guerre, l’ennemi utilise plusieurs armes notamment la démobilisation. Et c’est le rôle que joue Kabund en ce moment précis, quand il demande au peuple RD-congolais de ne pas soutenir l’armée et de chasser le Président Tshisekedi. Il devient fou», a encore déploré l’ancien ministre de Développement rural. Il a rappelé que même le sulfureux Julius Malema n’a jamais posé de tels actes en Afrique du Sud.

L’enfant terrible d’Uvira considère que l’ancien adjoint de Mboso qui vit aujourd’hui dans une opulence insolente, prépare le lit à l’ennemi pour qu’il envahisse le pays. Par ailleurs, Justin Bitakwira range Kabund dans la catégorie des politiciens de bas étage sans éthique, ni morale et dépourvus du sens et de l’élégance d’hommes d’État. «Vous divorcez avec votre mari, vous commencez à dire qu’il pisse au lit. Ceux qui ont quitté Kabila, on ne les a jamais entendus l’injurier. Dans la politique, quand vous n’avez pas d’élégance, vous êtes barbare», a-t-il tonné.

S’attaquant à la richesse ostentatoire de Kabund, le leader de l’ARCN s’est posé un certain nombre de questions: «qui s’est enrichi comme Kabund en moins de deux ans? Qui a désacralisé l’Assemblée nationale? Qui a cassé les chaises à l’hémicycle? Soyons sérieux». Pour lui, même s’il faut remplacer le Président Tshisekedi, on ne peut jamais céder le fauteuil présidentiel à un casseur. «Moi, si j’étais chef, je ne nommerai pas Kabund même au poste de chef de rue ou de quartier parce qu’il va casser toute l’avenue et les habitants du quartier vont déserter leurs maisons», a-t-il enchaîné.

Et de conseiller: «Kabund, quand vous tombez dans une rivière, faites tout pour aller sécher vos habits, si vous vous promenez avec les habits mouillés, on va dire que vous êtes fou. Kabund vient de quitter l’UDPS, il doit sécher d’abord ses habits, sinon, il est fou. Il ne peut rien dire, il a les pieds et les mains liés. Il est rassasié».

De l’avis de Justin Bitakwira, Jean-Marc Kabund était l’acteur principal qui a affaibli le régime en place par ses méthodes barbares et irréfléchies. Tout en confirmant que Kabund a menti à 99%, le boss de l’ARCN a appelé le peuple à effacer dans la mémoire «le maître-nageur». Bitakwira trouve absurde que ce soit «le casseur de Kingabwa» qui émette un jugement de valeur sur le président Félix Tshisekedi qui se démène pour sortir le pays de la situation actuelle.

«Y-a-t-il plus jouisseur que Kabund dans le régime actuel? Moi, j’ai été élu en 2006. J’ai acheté une parcelle à 2000 dollars à Kimbondo à Mont-Ngafula. Mais, j’ai terminé la construction de ma maison en 2013. Mais lui, toutes ses maisons, c’était dans quelques mois. Sa fortune vient d’un autre ciel. Le numéro 1 des jouisseurs en RD-Congo se nomme Jean-Marc Kabund. Il se rase la nuque alors qu’il n’a pas de miroir. Il va se blesser gravement. Qu’il se taise. Il est trempé jusqu’au cou», a fait savoir Justin Bitakwira.

Parlant du glissement, Justin Bitakwira a crié haut et fort que Jean-Marc Kabund a une fois plus menti. «Nous sommes en juillet 2022, il y a encore 17 mois. Le temps est là jusqu’en décembre 2023 et la commission électorale travaille pour organiser les scrutins. Pourquoi s’alarmer en dehors de l’agitation mal placée», a assuré Bitakwira qui a dit stop aux élucubrations de Kabund dont la grand-mère va le maudire pour tenter de soulever le peuple en pleine guerre d’agression.

En somme, l’originaire d’Uvira a décrété la mobilisation populaire derrière Félix Tshisekedi pour chasser les envahisseurs rwandais. A l’en croire, aller dans le sens contraire, c’est tout simplement de la traîtrise et la nation ne pardonnera jamais aux traîtres.

OK

Articles similaires

Fermer
Fermer