ActualitésDossier à la Une

Près de 10 communes privées d’électricité jeudi après les orages, la SNEL annonce la reprise imminente

Environ 10 communes étaient privées d’électricité, jusqu’à la tombée de la nuit, jeudi 4 janvier 2017, jour de la commémoration des martyrs de l’indépendance, à cause des pluies diluviennes qui ont frappé la ville de Kinshasa, à partir de 3h du matin. Le quartier Funa, dans la commune de Limete, demeurait parmi les plus touchés avec des dégâts signalés dans les installations du poste Haute tension de la Société nationale d’électricité -SNEL- qui desservent une grande partie de la capitale. Aussitôt alerté, le directeur général de la société d’Etat, Jean-Bosco Kayombo, a bravé la pluie et fait le déplacement de cette important poste, où des fortes équipes étaient mobilisées tôt le matin pour garantir le dépannage. Kayombo a surtout ordonné la mise à l’arrêt momentané de ces équipements pour des raisons de sécurité, amputant provisoirement la capitale de 146 mégawatts, a rapporté jeudi le site Zoom Eco. Un état d’esprit et une mesure préventive que les Kinois ont dû saluer. Le patron de la SNEL a indiqué avoir des équipes assez fournies sur le terrain pour tenter de réparer les dégâts le plus rapidement possible. Des employés ont travaillé sans relâche durant toute la journée, rendant accessible le poste noyé après avoir évacué les eaux, et parvenant à récupérer 16 mégawatts à partir de la station Utexco en vue de dépanner les zones industrielles et commerciales à Ndolo, Kingabwa et Limete.
 
Les dégâts des pluies de cette nuit sur la ville n’ont pas épargné le poste Haute tension de Funa. Ces installations de la Société nationale d’électricité -SNEL- ont été inondées des eaux atteignant le niveau de 1,50 mètre vers 3h50 du matin. Des équipements s’étant retrouvés dans l’eau, la SNEL a dû interrompre la fourniture de l’électricité pour limiter les dégâts. Conséquence: près de 10 communes de Kinshasa sont momentanément privées de l’électricité -146 mégawatts- jusqu’à ce que l’eau soit évacuée. D’après les équipes de la SNEL qui sont sur place, le niveau de remontée d’eau est actuellement à 70 centimètres.
Cependant, rassure le Directeur Général Kayombo, toutes les dispositions sont prises pour qu’après l’évacuation complète des eaux, intervienne le contrôle général de tous les équipements tant du côté Haute tension que Moyenne tension en vue d’assurer une meilleure remise en service du poste et dans le plus bref délai.
En effet, cette inondation a réellement touché les équipements du Poste extérieur et de la sous-station 20 KV Funa. Pour le premier, l’eau a atteint les moto-ventilateurs de 2 TFOS 100 MVA. Deux autres TFOS SA ont été submergés à 72% alors que les armoires de travées et de commande disjoncteurs ainsi que les sectionneurs ont été également trempés. Quant au second, tous les disjoncteurs 20 KV ainsi que la galerie des câbles ont été immergés.
A tout prendre, la mise à l’arrêt de ce poste Haute tension pour des raisons de sécurité a amputé temporairement Kinshasa de 146 mégawatts. Près de 10 communes sont concernées: Barumbu, Kinshasa, Gombe, Lingwala, Limete, Ngiri-Ngiri, Kasa-Vubu, Kalamu, Masina et Ndjili. Des employés ont travaillé sans relâche durant toute la journée, rendant accessible le poste noyé après avoir évacué les eaux, parvenant à récupérer 16 mégawatts à partir de la station Utexco en vue de dépanner en urgence les zones industrielles et commerciales à Ndolo, Kingabwa et Limete. «Le poste de Funa est maintenant accessible après l’évacuation des eaux. Le nettoyage est en cours. Les auxiliaires sont de nouveau réalimentés et la lumière rétablie», a fait savoir un technicien avant d’ajouter: «Une partie de la charge perdue a été récupérée à partir d’un poste voisin. Les travaux se poursuivront toute la nuit et les remises pourront se faire à partir de demain dans la soirée».
C’est surtout le débordement de la rivière Kalamu, sortie de son lit, et des quantités de déchets plastiques charriés par les eaux qui ont provoqué des inondations à la base de cette coupure préjudiciable.

Avec Zoom Eco

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer