ActualitésDossier à la UnePolitiquePrésidentielle 2018

Portrait de Shadary Ramazani, désigné dauphin de Kabila

À quelques heures de la clôture du dépôt des dossiers pour la présidentielle, prévue le 23 décembre en RD-Congo, le Président Joseph Kabila a dévoilé ce mercredi le nom du candidat de sa plateforme électorale: Emmanuel Ramazani Shadary.
C’est au bout d’un suspense devenu intenable pour les prétendants du camp présidentiel que le verdict est tombé. Emmanuel Ramazani Shadary, jusqu’ici secrétaire permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD, principale formation politique de la coalition au pouvoir-, sera le candidat du Front commun pour le Congo (FCC), plateforme électorale de Joseph Kabila, pour la présidentielle à venir en RD-Congo.
L’annonce a été faite ce mercredi 8 août par le ministre Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais, lors d’un point presse longuement retardé: vingt heures après la rencontre entre Joseph Kabila et les représentants des partis et regroupements du FCC.
Un cacique de la Majorité présidentielle
Né le 29 novembre 1960, Ramazani Shadary est Député national, ancien Vice-Gouverneur et Gouverneur de la Province de Maniema, Président du groupe parlementaire PPRD et coordonnateur de la Majorité Présidentielle -MP- à l’Assemblée nationale. Il est licencié en sciences politiques et administratives de l’Université de Lubumbashi et détenteur d’un diplôme d’études approfondies dans le même domaine à l’Université de Kinshasa. Il a été assistant à l’ISDR et à l’ISC Kindu de 1992 à 1994, puis Directeur général et cofondateur de l’ISTCA-Secteur privé à Kalemie.
En 1995, il est élu Secrétaire général de la Société civile du Maniema et en 1997, Vice-Gouverneur du Maniema sous la présidence de M’zee Laurent-Désiré Kabila. En 1998, il est nommé Gouverneur de la même province par le même M’zee Kabila. Il sera reconduit aux mêmes fonctions en 2001 par l’actuel président de la République, Joseph Kabila.
En 2002, Ramazani Shadary participe à la fondation du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), parti au sein duquel il va exercer en 2005 la fonction de Secrétaire national chargé du processus électoral et de président de la Commission de discipline. Et au terme d’une restructuration du parti intervenu en 2018, il est nommé Secrétaire permanent, fonctions qu’il occupe jusqu’à sa désignation comme candidat Président de la République.
Originaire d la providence du Maniema, dans l’est de la RD-Congo, Emmanuel Ramazani Shadary fait partie des caciques de la Majorité présidentielle. Surnommé «coup sur coup», cet ancien vice-Premier ministre et ministre en charge de l’Intérieur est sous le coup des sanctions de l’Union européenne pour «entraves au processus électoral et violation des droits de l’homme».
Avec Jeune Afrique

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer