Actualités

RDC : Nyamugabo réalise 60% d’assignations en 6 mois

Le ministre vert a axé sa gestion sur la transparence absolue et les résultats, son cheval de bataille, en vue de faire du MEDD un portefeuille d’assiette et un pilier majeur dans la lutte contre la pauvreté

C’est une performance louable que vient de réaliser le ministre de l’Environnement et développement durable, Me Claude Nyamugabo Bazibuhe qui, dès le premier semestre, a réussi à atteindre 60% des assignations budgétaires pour l’exercice 2020. Gonflé à bloc, le ministre Nyamugabo a dit toute sa satisfaction pour le résultat engrangé lors de la cérémonie de remise solennelle des permis d’exploitation aux établissements classés de la catégorie 1a. «La cérémonie de remise des permis d’exploitation, chose inédite depuis longtemps dans le secteur, vise non seulement à rassurer les opérateurs économiques œuvrant dans le secteur mais et surtout à encourager tous ceux qui, de manière très républicaine, se sont acquittés de leurs redevances vis-à-vis de l’Etat, particulièrement en cette période où la conjoncture économique du pays a été frappée de plein fouet avec la pandémie de la Covid 19», a expliqué le service de communication du MEDD.

La performance de Nyamugabo est la matérialisation de sa volonté et sa détermination à contribuer efficacement aussi bien au renflouement des caisses de l’Etat et ainsi permettre au gouvernement de réussir son action qu’à l’amélioration de la gouvernance environnementale. Elle est également le fruit d’une vision éclairée du ministre Nyamugabo qui, pour obtenir une si éloquente performance de ses services au moyen d’un travail acharné, a fait signer à leurs responsables du niveau national et provincial un acte d’engagement à caractère contraignant. Aussi, il a mis en garde tout agent véreux qui brillerait par le coulage des recettes dues au trésor.

En plus de ce dopage moral, le ministre Nyamugabo a entrepris de doter la RD-Congo, pour la première fois de son histoire, du document de la politique forestière nationale. Les travaux d’élaboration de ce document, lancés à la faveur d’un atelier de deux jours tenu en mars dernier à Béatrice Hôtel, vont bon train, a-t-on appris. Ce document, selon des sources au ministère de l’Environnement, va jeter les jalons de la révision du code forestier dans le but d’intensifier les opérations de lutte contre l’exploitation illicite du bois d’œuvre, déjà menées depuis un temps par le ministre vert.

Au MEDD, l’on soutient que la transparence absolue mais surtout une gestion axée sur les résultats constitue le cheval de bataille de Claude Nyamugabo qui, sans désemparé, se bat bec et ongles pour faire de son portefeuille, véritablement transversal, un pilier majeur dans la lutte contre la pauvreté et dans l’amélioration du vécu quotidien des populations RD-congolaises.

Les premiers signaux, au vert, annoncent les couleurs d’un fin d’année 2020 heureuse, l’ambition étant de franchir le seuil de 100% et donc de mobiliser au-delà de CDF 117 milliards attendus du secteur de l’environnement d’ici le 31 décembre prochain. 

Laurent OMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer