ActualitésSociété

Kinshasa : Gentiny Ngobila s’implique dans la traque des auteurs de viol et vol de Kisenso

Accompagné de son adjoint, Néron Mbungu, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a effectué, vendredi 18 septembre, une visite de réconfort au personnel du Centre de santé Révolution, victime d’une attaque par une cinquantaine de bandits dans la commune de Kisenso. Des jeunes communément appelés «Kuluna» ont saccagé, pillé et emporté des médicaments, poches de sang, l’argent et autres matériels médicaux. Pire encore, dans la même nuit du 10 au 11 septembre, ils ont franchi le Rubicon en violant deux infirmières commises à la garde.

A son arrivée, Gentiny Ngobila a commencé par visiter le centre de santé ainsi que la maternité située de part et d’autre de l’avenue, avant de recevoir les explications sur ces faits qui dépassent tout entendement. Selon le médecin chef de zone de santé de Kinsenso, ces jeunes dont la plupart sont déjà entre les mains de la justice, ont terrorisé, durant des heures, les sentinelles, médecin de garde, infirmières et malades, semant ainsi la désolation.

En réaction, l’autorité urbaine a condamné ces crimes barbares en promettant le soutien de la ville pour que tous les auteurs de ce forfait subissent la rigueur de la loi. De ce fait, le patron de la ville de Kinshasa a invité les parents qui hébergent des délinquants autrement dits des kulunas à les dénoncer. «Il n’est pas normal que des Congolais agissent avec une telle cruauté envers leurs frères et sœurs, et envers une institution médicale sensée recevoir des malades», a regretté le gouverneur de la ville de Kinshasa. Et d’ajouter: «cette visite traduit notre compassion envers les victimes et c’est notre manière de leur dire que la ville est à leurs côtés». Face au besoin qui s’est créé, Gentiny Ngobila a remis le don qu’il a apporté, notamment des lits, des matelas, des désinfectants et des vivres.

Des chantiers routiers inspectés le même vendredi

Après cette visite de réconfort au centre de santé et maternité Révolution, le gouverneur a tenu à évaluer les travaux en cours d’exécution sous son impulsion. Il a commencé sa visite d’inspection en compagnie de quelques membres de l’exécutif provincial dont le vice-gouverneur Néron Mbungu Mbungu, par l’avenue de la paix qui traversant les communes de Matete et Kinsenso.

Là, l’autorité urbaine s’est assurée que ces travaux exécutés par l’Office de voirie et drainage -OVD- avec le concours de la société Adi Construct, avancent normalement. Gentiny Ngobila a y droit aux explications de l’OVD et du conseiller technique du gouverneur sur l’évolution des travaux ainsi que sur certaines contraintes qui entravent la bonne marche des travaux. Notamment la présence des constructions anarchiques vers le pont Matete, qui doivent en principe être démolies.

De Kisenso, le cortège du gouverneur a pris la direction de Lemba à la deuxième entrée de la Foire internationale de Kinshasa -FIKIN. Là aussi, le gouverneur Gentiny Ngobila s’est rendu compte de l’évolution des travaux de construction et modernisation de l’avenue Kikwit qui doit traverser les communes de Lemba, Limete, Kalamu, Ngaba et Makala. Sur place, le constat est déjà bon. Les travaux de remblayage et de consolidation de la route continuent sans encombres. Les ingénieurs de Safrimex ont donné quelques éclairages quant à la poursuite des travaux qui auront trois étapes importantes.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer