ActualitésSociété

Kinshasa: Ngobila convainc toutes les corporations des vendeurs du marché central

L’entretien du mercredi 10 février dernier entre le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila Mbaka, et les représentants des corporations de vendeurs du Marché central de Kinshasa porte des fruits. Ayant compris les motivations qui ont conduit à la fermeture du Marche central de Kinshasa -l’assainissement et la réhabilitation-, les corporations de vendeurs qui s’opposaient à la fermeture du marché, ont finalement adhéré à la démarche de l’autorité urbaine.

Samedi 13 février, journée consacrée aux travaux d’intérêt public communément appelé «Salongo» en RD-Congo, ces syndicalistes ont pris le devant pour sensibiliser les vendeurs et les riverains du grand marché sur le bien-fondé de la fermeture de ce prestigieux lieu de négoce. Vêtus de T-shirts estampillés «Union sacrée de vendeurs du marché central», ils ont participé avec enthousiasme à l’opération de nettoyage des avenues qui sont aux alentours du Marché central de Kinshasa.

Tout est parti du croisement des avenues Bokasa et Ruakading, d’où les travaux d’assainissement ont commencé avec l’appui de la Coordination de Kinshasa Bopeto et du bourgmestre de la commune de Kinshasa qui y est arrivé avec une dizaine de tricycles ayant servi à l’évacuation des immondices préalablement placées dans des sacs poubelles conformément aux nouvelles instructions sur le tri des déchets.

De son côté, mégaphone à la main, le Commandant de la Police nouvellement commis à la sécurité de ce haut lieu commercial a lui aussi sensibilisé la population, l’invitant à s’approprier ce rendez-vous de chaque samedi pour son propre bien-être. Il a parcouru quelques avenues pour sensibiliser aussi les riverains sur le bien-fondé de ces travaux. A en croire le Colonel Dieudonné Kangambila, tout s’est passé sans encombres et il en sera ainsi chaque samedi.

De son côté, la Coordonnatrice de la Cellule de communication du gouverneur de la ville de Kinshasa, Belise Okonda, a expliqué à la presse la vision du premier citoyen de la ville par rapport à ce marché qui doit être modernisé pour rivaliser avec les autres célèbres marchés d’Afrique. Elle a précisé que ce projet fait partie du programme de gouvernance du chef de l’exécutif provincial de Kinshasa qui tient à laisser des empreintes indélébiles durant son mandat.

Avec cette adhésion des syndicalistes qui s’opposaient à la fermeture du Marché central de Kinshasa, les choses paraissent faciles surtout pour la relocalisation des vendeurs dans les différents marchés provisoires créés pour accueillir les commerçants venant du marché central. Il s’agit des marchés Itaga, Kabinda, Rail sur 24 novembre et Kalembelembe.

OK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer