Ngobila annonce la réhabilitation du Marché central de Kinshasa

0

L’éradication des marchés pirates, la lutte contre l’insalubrité, les tracasseries et la modernisation du Marché central sont des actions que le gouverneur Ngobila promet de mener d’urgence en ce lieu de négoce. Pour ce faire, il a convoqué les responsables du marché et une délégation de commerçants, demain mardi à l’Hôtel de ville pour une réunion stratégique

Vieux de 49 ans, le Marché central de Kinshasa compte plus de 10.000 commerçants à ce jour, alors qu’il a été construit en 1971 pour accueillir 3500 vendeurs. Avec ce surpeuplement, les conditions d’hygiène et de salubrité laissent à désirer. Clients, commerçants et visiteurs peinent à y passer aisément du temps sans faire face aux immondices ainsi qu’aux odeurs nauséabondes. Certes, le gouverneur de Kinshasa, initiateur de l’opération d’assainissement dénommée «Kinshasa bopeto» en a reçu les échos. Voilà pourquoi il a effectué, samedi 25 janvier 2020 dans la journée, une visite au sein de ce Marché central de Kinshasa, à la grande satisfaction des commerçants qui, à les en croire, n’avaient jamais reçu un gouverneur de la ville depuis la nuit de temps. Gentiny Ngobila a foulé ce prestigieux lieu de négoce sous le coup de 14h. Très déterminé, visiblement, à palper du doigt les réalités de ce marché, il a commencé sa visite par l’avenue Rwakading partant de l’avenue Bokassa. Commerçants, clients, tous scandaient des cris de joie allant dans le sens d’encourager l’autorité urbaine à mettre de l’ordre dans ce marché et surtout à y mener de grandes actions d’assainissement. En vrai homme de terrain, le gouverneur Ngobila a bravé les immondices, les boues aux odeurs nauséabondes dans le souci de sillonner les coins et recoins du marché. A son passage, des commerçants lui faisaient part de leurs doléances. En revanche, il sensibilisait ces derniers sur Kinshasa bopeto, tout en leur promettant des solutions imminentes. «L’heure n’est plus aux discours mais aux actions pour répondre aux attentes des Kinoises et Kinois», a-t-il lâché devant des commerçants qui lui réclamaient de vider des immondices sur l’avenue de l’école. Accompagné du ministre provincial de l’environnement, Tenge Te Litho, du Coordonnateur de Kinshasa bopeto, Germain Mpundu, du Bourgmestre de la commune de Kinshasa, Rossy Kiwa, de l’administrateur général de ce marché, Bompili et de ses collaborateurs, Gentiny Ngobila Mbaka est aussi passé par la célèbre avenue du Marché devenue l’ombre d’elle-même. En effet, cette artère est jonchée d’immondices sur une bonne partie de sa longueur. Le 35ème gouverneur de Kinshasa ne s’est pas arrêté là. Il a également scruté les alentours notamment des immeubles voisins qui surplombent le coin. Lesquels sont dépourvus des toilettes. Selon des témoignages sur place, les habitants de ces bâtisses font leurs besoins dans des sachets pour les jeter dans les tas d’immondices de ce marché. Puis, le gouverneur de la ville s’est rendu au pavillon 6 où il a rencontré les vendeurs des poissons. Au pavillon 7, Gentiny Ngobila Mbaka a aussi écouté les doléances des commerçants qui ont exprimé leur volonté de voir leur marché salubre. Ce, avant de faire une incursion chez les vendeuses des pagnes, qui ont manifesté leur soutien à l’opération «Kinshasa bopeto».

L’autorité urbaine a visité le bureau de l’administrateur général du marché ainsi que les latrines qui se trouvent en état de délabrement très avancé. Sur le champ, Gentiny Ngobila a ordonné leur réhabilitation immédiate. En clair, l’éradication des marchés pirates, la lutte contre l’insalubrité, les tracasseries et la modernisation du Marché central de Kinshasa sont des actions que le gouverneur Ngobila promet de mener d’urgence en ce lieu de négoce. Pour ce faire, il a convoqué les responsables de complexe commercial et une délégation de commerçants, demain mardi à l’Hôtel de ville pour une réunion stratégique. C’est par l’avenue des Marais que le gouverneur de la ville a achevé sa tournée d’inspection, sensibilisant au passage les commerçants qui doivent s’approprier sa vision pour le bien-être de tous. De l’avis des proches de l’autorité urbaine,  cette visite, une grande première dans l’histoire du Marché central, est un signal fort lancé aux autorités municipales, à la police et aux différents marchés de la capitale.

Olitho KAHUNGU