ActualitésDossier à la UneNationSociété

Sakombi Molendo favorable à l’érection d’un ordre des géomètres en RD-Congo

«J’ai demandé aux experts de mon Cabinet de travailler avec toutes les associations de la profession afin de me présenter un projet de l’Ordre des géomètres à défendre au Conseil des ministres, avant de le transmettre au Parlement», a révélé le patron des terres RD-congolaises

13 mai. A cette date, le monde en général et la RD-Congo en particulier célèbre la Journée des géomètres. En 2020, pas question de déroger à la règle, l’occasion étant d’ailleurs belle pour le ministre des Affaires foncières, Aimé Sakombi Molendo de brosser un état des lieux de la profession des géomètres et de leur apport dans la gestion de la terre en RD-Congo. Les géomètres ont commémoré leur journée sous le thème international: «L’expertise du géomètre dans la gestion de la terre et de l’eau». Au niveau national, le thème évoque: «L’apport du géomètre de la République démocratique du Congo dans la gestion de la terre et de l’eau à l’aide des technologies de l’information et de la communication». A la suite du thème national, le ministre Sakombi Molendo a dit toute l’importance qu’il attache aux géomètres et leur indispensabilité dans la matérialisation de sa vision sur une «nouvelle ère foncière» en RD-Congo. «J’ai amorcé un véritable renouveau foncier dont la clé est: la numérisation du cadastre, conformément à la vision de son Excellence Monsieur le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Bien évidemment, cette nouvelle ère foncière, que je matérialise sous la direction de son Excellence Monsieur le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, ne peut advenir et s’enraciner sans l’apport des géomètres. Vous êtes donc indispensables à la mutation foncière que je pilote», a déclaré le patron des terres RD-congolaises dans son allocution prononcée à l’occasion de la Journée internationale et nationale des géomètres. Il a en plus rendu un «hommage mérité» à ces ingénieurs pour leur apport dans le développement de la RD-Congo. Le message fondamental du ministre Sakombi Molendo aux géomètres est son «engagement solennel» afin d’ériger leur profession en Ordre à l’instar notamment des avocats, pharmaciens et médecins. «C’est dans cette perspective que j’ai demandé aux experts de mon Cabinet de travailler avec toutes les associations de la profession afin de me présenter un projet de l’Ordre des géomètres à défendre au Conseil des ministres, avant de le transmettre au Parlement», a-t-il révélé non sans s’acquitter d’un «devoir sacré de rappeler aux géomètres qu’ils ne doivent pas se départir de la pensée selon laquelle ils sont au service exclusif du peuple RD-congolais, de son épanouissement et de son bien-être. Ils doivent donc agir conformément aux lois de la République». Dans son allocution, le ministre Aimé Sakombi Molendo n’a pas manqué d’exhorter les géomètres à apprivoiser les outils modernes de leur métier, adaptés aux nouvelles technologies, indispensables dans un environnement numérisé. Il est convaincu que la maîtrise de ces outils peut s’obtenir par «les échanges avec la Fédération francophone des géomètres et la Fédération internationale des géomètres au sein desquelles siègent la Fédération des géomètres de la République démocratique du Congo et la Fédération internationale des géomètres et topographes du Congo». De là, ses «sincères remerciements» aux Organisations internationales des géomètres, la Fédération francophone des géomètres et la Fédération internationale des géomètres notamment, pour leur coopération en matière de partage des savoirs et de formation ainsi qu’aux structures nationales de formation des géomètres: Ecole nationale du cadastre et titres immobiliers -ENACTI- et l’Institut national des bâtiments et des travaux publics -INBTP. La Journée nationale des géomètres qui est à sa 57ème édition, a été instituée par feu le Président de la République Joseph Kasa-Vubu lorsqu’il résolut, le 13 mai 1963, de mettre en place le diplôme et le titre de géomètre en RD-Congo.

Laurent OMBA

Allocution de son Excellence Monsieur le ministre des Affaires foncières Aimé Sakombi Molendo à l’occasion de la Journée internationale des géomètres

Chers Compatriotes,

Congolaises et Congolais;

Mesdames et Messieurs les Géomètres;

Le 13 mai 1963, le Président de la République d’alors Joseph Kasa-Vubu résolut d’instituer le diplôme et le titre de géomètre en République démocratique du Congo. Depuis lors, la RD-Congo commémore la Journée nationale des géomètres. 57 ans après, cette commémoration est l’occasion de faire un état de lieux de la profession des géomètres et de leur apport dans la gestion de la terre.

Depuis la prise de mes fonctions d’Etat comme ministre des Affaires foncières, en septembre 2019, je m’étais engagé à améliorer profondément et durablement la gouvernance foncière de mon pays pour mettre fin à l’anarchie qui y régnait.

Cette anarchie tant décriée était visible notamment à travers les maux suivants: prolifération de conflits fonciers, multiplicité de coulages de recettes publiques et insécurité permanente des titres.

Pour y mettre fin, j’ai amorcé un véritable renouveau foncier dont la clé est: la numérisation du cadastre, conformément à la vision de son Excellence Monsieur le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Bien évidemment, cette nouvelle ère foncière, que je matérialise sous la direction de son Excellence Monsieur le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, ne peut advenir et s’enraciner sans l’apport des géomètres. Vous êtes donc indispensables à la mutation foncière que je pilote.

C’est pourquoi, à l’occasion de la Journée internationale et nationale des géomètres, je vous rends un hommage mérité pour votre apport dans le développement de notre cher pays.

Placée sous le thème général: «L’expertise du géomètre dans la gestion de la terre et de l’eau» et sous le sous-thème: «L’apport du géomètre de la République démocratique du Congo dans la gestion de la terre et de l’eau à l’aide des technologies de l’information et de la communication»; le 13 mai le monde célèbre la Journée mondiale du géomètre.

Je m’engage solennellement à vous apporter mon concours pour que votre profession, à l’instar de celles des avocats, des pharmaciens et des médecins notamment, soit érigée en Ordre.

C’est dans cette perspective que j’ai demandé aux experts de mon Cabinet de travailler avec toutes les associations de la profession afin de me présenter un projet de l’Ordre des géomètres à défendre au Conseil des ministres, avant de le transmettre au Parlement.

Par ailleurs, en droite ligne avec la thématique nationale, j’exhorte les  géomètres à apprivoiser les outils modernes de leur métier, adaptés aux nouvelles technologies, indispensables dans un environnement numérisé.

Cette maîtrise des outils modernes passent notamment par les échanges avec la Fédération francophone des géomètres et la Fédération internationale des géomètres au sein desquelles siègent la Fédération des géomètres de la République démocratique du Congo et la Fédération internationale des géomètres et topographes du Congo.

Je tiens à féliciter les géomètres de la RD-Congo pour leur ouverture aux Organisations internationales de leur profession.

Mes remerciements vont également à la Fédération francophone des géomètres et à la Fédération internationale des géomètres pour leur coopération en matière de partage des savoirs et de formation notamment.

La maîtrise des savoirs étant la clé de tout progrès, je tiens à féliciter sincèrement les structures de formation des géomètres. A savoir: l’Ecole nationale du cadastre et titres immobiliers -ENACTI-, qui forme les géomètres de niveau A2 et les notaires, placée sous la tutelle de mon ministère. Et l’Institut national des bâtiments et des travaux publics -INBTP-, sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire qui forme des géomètres, des topographes et des experts immobiliers.

Enfin, j’ai le devoir sacré de rappeler aux géomètres qu’ils ne doivent pas se départir de la pensée selon laquelle ils sont au service exclusif du peuple congolais, de son épanouissement et de son bien-être. Ils doivent donc agir conformément aux lois de la République.

Que vive les géomètres;

Que vive la République démocratique du Congo;

Merci de votre aimable attention.

Aimé SAKOMBI MOLENDO

Articles similaires

Fermer
Fermer