ActualitésNation

Minembwe: une commission d’experts non originaires pour tout éclairer

La 52ème réunion du Conseil des ministres présidée par le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a formulé des résolutions claires à exécuter sans délai. Nous reprenons ici les cinq principales résolutions. D’abord le dossier Minembwe, érigé en commune rurale dans le Sud-Kivu et dont le bourgmestre a été installé récemment par Azarias Ruberwa, ministre d’Etat en charge de la Décentralisation, provoquant des fortes protestations de la part de la population, des acteurs sociaux et politiques. Ici, le Conseil a décidé la mise en place, dans les meilleurs délais d’une commission composée d’experts scientifiques non originaires, ayant pour mission de clarifier la situation, retracer toutes les limites des communes concernées de Hauts-plateaux et dégager des propositions de solutions appropriées.

Puisque le cas Minembwe est entouré de beaucoup de passion, le gouvernement met en garde à toute personne qui chercherait à torpiller à des fins des manipulations politiciennes cette démarche uniquement dictée par le seul besoin de maintenir de la paix sociale. Puis, le Conseil a planché sur le mini-Sommet quadripartite de Goma au cours duquel les Chefs d’État de la RD-Congo, Angola, Rwanda et Ouganda se sont engagés à combattre les groupes armés opérant dans la sous-région des Grands lacs et à peaufiner les applications dans chaque domaine qui seront examinés par les ministres des affaires étrangères et les experts des pays concernés. Puis encore le Conseil a été informé du 10ème Sommet des Chefs d’État et gouvernement des pays signataires de l’Accord d’Addis-Abeba.

Pour ce faire, une réunion est prévue dès ce lundi 12 octobre entre le Comité de pilotage du Mécanisme national du suivi dudit Accord et le Cabinet du Chef de l’Etat. «Cette rencontre va dégager tous les contours pour la tenue du 10ème Sommet des Chefs d’Etat», a précisé la presse présidentielle. Ce n’est pas tout, l’autre grande résolution concerne la réhabilitation la RN12 Manterne-Tshela. Le Président de la République a engagé le gouvernement central de faire diligence dans le processus de réhabilitation des tronçons routiers sus-indiqués. L’insécurité au Kongo-Central n’a pas été oubliée.

Le Président de la République a instruit le ministre des Transports et voies de communication et le vice-ministre de la Justice d’exécuter sans délai la décision de fermeture des ports illégaux tout en repercutant ces instructions aux gouverneurs des provinces. Il en est de même du stade de Lumumba à Matadi. Félix Tshisekedi a engagé le gouvernement de la République à examiner la question et à prévoir la reprise de ces travaux dans les meilleurs délais. Au cours de cette réunion, le vice-Premier ministre de l’Intérieur a fait l’état de la situation sécuritaire sur l’ensemble du territoire national. 

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer