ActualitésNationPolitiqueSécurité

Me John Mbaya: «mobilisons-nous pour défendre la RD-Congo»

A la faveur d’un point de presse, jeudi 16 juin, Me John Mbaya Ntita, président du Mouvement de réveil pour la jeunesse congolaise -MRJCO-, a fustigé l’agression de la RD-Congo par le Rwanda sous la barbe de la Communauté internationale et des troupes de la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Congo -MONUSCO.

«Au moment où je vous parle, l’heure est grave car l’armée rwandaise occupe notre territoire. C’est pourquoi, je lance un appel solennel à toutes les populations congolaises où qu’elles se trouvent de se mobiliser comme un seul homme derrière le Chef de l’Etat, nos forces armées et les institutions du pays pour défendre l’intégrité territoriale de notre pays», a lancé Me John Mbaya.

Dans cette perspective, le MRJC a salué la décision du Conseil supérieur de la Défense, prise mercredi 15 juin 2022 autour du Chef de l’Etat, de suspendre tous les accords et préaccords signés avec le Rwanda et reste vigilant quant à la médiation de l’Union africaine engagée avec les Présidents angolais Joao Lourenço et sénégalais Macky Sall.

Au plan militaire, tout en saluant la décision courageuse des Forces armées de la RD-Congo -FARDC- de lancer une contre-offensive pour reconquérir la localité de Bunagana passée sous contrôle des agresseurs rwandais, le MRJCO a appelé les jeunes à s’enrôler massivement dans les rangs des FARDC; et a invité le gouvernement de la République à doter les FARDC des moyens logistiques nécessaires pour leur permettre de mettre en débandade les agresseurs.

Il a également demandé que tous les hauts gradés militaires soupçonnés de connivence avec leurs complices soient extirpés des FARDC et traduits en justice. C’est pourquoi, le MRJCO s’est réjouit de l’annonce faite par le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, aux élus nationaux selon laquelle les députés impliqués dans la guerre à l’Est du pays seront tous arrêtés et traduits en justice. 

Les USA reconnaissent l’agression de la RD-Congo par le Rwanda

Au plan diplomatique, le MRJCO a félicité le gouvernement de la République pour avoir mené une diplomatie agissante qui a conduit les USA à reconnaitre l’agression de la RD-Congo par le Rwanda car, ses troupes sont sur le sol RD-congolais; sans oublier la volonté manifeste de la Russie et de la Chine d’assister la RD-Congo pour défendre son intégrité territoriale en conformité avec la Charte de l’ONU et le Droit international où il est dit que la souveraineté et l’intégrité territoriale de chaque Etat membre de l’ONU doivent être respectée par tous.

Selon lui, la Grande-Bretagne et la France disent s’impliquer pour une solution diplomatique, politique et humanitaire. Toutefois, le MRJCO a invité les autorités RD-congolaises à ne pas négocier avec le Rwanda qui a des visées hégémoniques d’annexer le Kivu ou à défaut de l’occuper comme c’est le cas depuis plus de 26 ans pour exploiter illégalement ses richesses en massacrant sauvagement les populations civiles comme l’indique le rapport Mapping des experts de l’ONU.

Pour ce faire, le MRJCO a également invité le Président de la République à expulser l’ambassadeur rwandais de la RD-Congo et à rappeler l’ambassadeur de la RD-Congo en poste à Kigali, mieux à rompre les relations diplomatiques avec le Rwanda jusqu’à ce que ce pays ait choisi un président qui n’est pas sanguinaire.

Aussi, le MRJCO a demandé au gouvernement de la République à fermer toutes les frontières avec le Rwanda. Au plan politique, le MRJCO a salué le vote intervenu au Parlement sur la loi d’habilitation du gouvernement appelé désormais à proroger l’Etat de siège sans recourir aux élus pendant cette période de leurs vacances parlementaires et a invité la classe politique RD-congolaise à parler le même langage que le gouvernement de la République afin de mobiliser leurs militants à défendre la patrie par tous les moyens.

La mise en place d’un Tribunal spécial pour le Congo proposée

Au plan international, le MRJCO a appelé les organisations internationales régionales, africaines et l’ONU à condamner l’agression de la RD-Congo par le Rwanda et exiger de ce dernier le retrait sans condition de ses troupes de la RD-Congo. Au plan judicaire, le MRJCO a aussi invité les autorités RD-congolaise et la Communauté internationale à mettre en place un Tribunal spécial pour le Congo dans le cadre de la Justice transitionnelle afin que les crimes répertoriés dans le Rapport Mapping et ceux du phénomène Kamuina Nsapu dans le Grand Kasaï soient jugés.

«Mobilisons tous, chacun dans son domaine pour combattre l’ennemi. La RD-Congo c’est notre seul héritage. Bravo aux populations du Nord-Kivu qui se sont mobilisées pour dire non à l’agression rwandaise en marchant jusqu’à la frontière avec le Rwanda pour manifester leur mécontentement», a déclaré John Mbaya. Enfin, il a salué la décision du Chef de l’Etat de décréter l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu où plusieurs fiefs des rebelles étrangers et locaux ont été démantelés.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer