ActualitésNation

LCM/John Mbaya salue l’arrestation de Muanda Nsemi

Le changement en marche -LCM-, regroupement politique pro-Tshisekedi, s’est réuni dimanche 26 avril sous la direction de son coordonnateur principal John Mbaya Ntita, président national du MRJCO. Question d’analyser l’actualité politique du pays dominée par l’arrestation de Ne Muanda Nsemi; la rencontre entre les leaders de la coalition au pouvoir Kabila et Tshisekedi, les enquêtes ouvertes par la justice en rapport avec le programme d’urgence des 100 jours du Chef de l’’Etat ainsi que la nomination des nouveaux secrétaires généraux de l’administration publique. A cette occasion, les sociétés du LCM se sont réjouis de arrestation le weekend dernier de Zacharie Badiengila alias Ne Muanda Nsemi, chef de file de la secte mystico-politico-religieuse Bundu dia Mayala,, responsable de l’insécurité permanente dans la province du Kongo Central et dans la ville de Kinshasa. «Le LCM félicite les forces de défense et sécurité qui, en neutralisant cet individu, s’emploient à rétablir la paix sur toute l’étendue de la République selon la volonté exprimée maintes fois par le Président de la République», souligne-t-on dans ladite déclaration. Puis: «LCM demande aussi à nos forces de défense et sécurité de poursuivre avec la même ardeur la traque du meurtrier Gédéon Kyungu qui sème la désolation dans le Haut-
Katanga avec la complicité de certains politiciens en mal de gloire et dont le cynisme aatteint le paraxisme».

Ce n’est tout. Les sociétés du LCM ont également salué la rencontre de Joseph Kabila et le Président Tshisekedi intervenue le 22 avril dernier à Nsele, estimant que «ce genre de rencontre entre les deux leaders de la coalition au pouvoir leur permet de recadrer leurs lieutenants tant au niveau de leurs partis qu’au sein du gouvernement afin que ces derniers ne puissent pas continuer à confondre les biens publics d’avec les biens privés».

Quant aux enquêtes ouvertes dans le cadre du programme de 100 jours du Chef de l’Etat, le LCM se réjouit du nouvel élan imprimé par la justice RD-congolaise dans les cours et tribunaux et qui s’inscrit dans la droite ligne de la vision du président Tshisekedi d’établir un État de droit basé sur le respect des droits humains et dans lequel l’impunité, la corruption, le détournement des deniers publics et autres antivaleurs n’auront plus de place. C’est pourquoi, ce regroupement politique met en garde quiconque tenterait, quelque soit son rang, d’entraver touteprocédure judiciaire en cours ou à venir ou s’hasarderait à exercer des pressions sur des juges ou magistrats. «De telles pratiques doivent été dénoncées et leurs auteurs traduits en justice», menace le LCM. Autre chose, le LCM s’inscrit en faux contre les nouvelles nominations de secrétaires généraux de l’administration publique. Ce regroupement estime que cela relève du pouvoir du Chef l’Etat qui devrait prendre une ordonnance pour les nommer et non du ministre de la Fonction publique qui a pris un arrêté. Entre-temps, le LCM encourage le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, à poursuivre sa politique de pacification de l’Est de la RD-Congo jusqu’à l’éradication tous les groupes armés locaux et étrangers qui opèrent dans cette partie du territoire national. Le regroupement de John Mbaya invite le peuple RD-congolais à la vigilance et au soutien total de la mise en œuvre de État de droit initié par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer