ActualitésSociété

Marché central de Kinshasa : Vidiye Tshimanga prend la défense d’Hassan et s’oppose aux ordres de Fatshi

C’est un secret de polichinelle. Il est connu de tous que le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a mis fin à la polémique qui a secoué la ville de Kinshasa au sujet de la réhabilitation et modernisation du Marché central de Kinshasa par l’Hôtel de ville.

Dans ce dossier qui opposait l’Hôtel de ville de Kinshasa au sujet libanais Hassan, le Chef de l’État a découvert beaucoup de combines et machination contre le gouverneur Gentiny Ngobila qui tient mordicus à offrir à ses administrés un lieu de négoce digne servant de référence en Afrique centrale. C’est ainsi que le Président Félix-Antoine Tshisekedi a fait le déplacement de l’Hôtel de ville de Kinshasa pour présider une réunion en mode arbre à palabres, en vue d’aplanir les divergences et trouver une issue favorable au bien-être social de la population kinoise. Sans surprise, en vrai Kinois, et pour avoir lui-même palpé cette triste réalité, Félix-Antoine Tshisekedi a soutenu l’initiative du gouverneur Ngobila jusqu’à lui demander d’opter plutôt pour la construction d’un nouveau marché central moderne.

Sur le champ, le Président de la République a ordonné le début de la démolition de tous les vieux bâtiments se trouvant sur ce site, avant de demander au Libanais Hassan de ne plus mettre ses pieds dans ce lieu de négoce, mais de se trouver un autre secteur où il peut bien investir en RD-Congo.

Contre toute attente, voilà le Conseiller spécial du Chef de l’État en charge des questions stratégiques qui choisit délibérément de s’opposer aux ordres et orientations donnés par son chef, le Président Tshisekedi. Étonnant! L’attitude de Vidiye Tshimanga surprend beaucoup d’observateurs qui s’interrogent même sur le mobil de ses nombreuses attaques contre l’action du gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka.

Manque de respect au chef

Tenez! Depuis que le Président de la République a tranché sur cette affaire du Marché central de Kinshasa, Vidiye Tshimanga se fait fréquemment signaler sur ce site de Zando où il verse à ciel ouvert dans la désinformation, la manipulation et l’intox. Pas plus tard que jeudi 06 mai 2021, il s’est à nouveau rendu sur l’avenue Rwakading, mégaphone à la main, poussant les commerçants à résister au projet de construction d’un nouveau Marché central de Kinshasa comme l’a décidé l’autorité suprême du pays. Ça s’appelle manque de respect à son chef, et de surcroît au Président de la République dont la parole fait d’office force de loi.

Pourquoi le Conseiller spécial du Président de la République s’agite-t-il face au projet de construction du Marché central de Kinshasa? Est-il de mèche avec le sujet libanais Hassan qui était en contrat avec la ville de Kinshasa? A-t-il fait des garanties au Libanais Hassan en échange des sommes d’argent?

Ou le Conseiller spécial Tshimanga tient carrément à freiner tout projet qui boosterait le développement de la ville de Kinshasa. Toutes ces interrogations trouvent leur sens, dans la mesure où la construction d’un nouveau Marché central de Kinshasa est une initiative saluée aussi bien au sommet de l’État, que par la majorité de Kinois. Ce, au regard de l’état piteux d’insalubrité dans lequel se trouve ce prestigieux lieu de négoce.

Par ailleurs, à en croire certaines indiscrétions, Vidiye Tshimanga serait en train de mener une guerre à Gentiny Ngobila dans le cadre de leurs différends liés à la gestion du club de football Motema Pembe. Dans cette hypothèse, le président d’Imana se serait trompé de champ de bataille, sachant qu’il ne peut s’établir un lien entre la gestion d’un club et la construction d’un marché moderne au profit de la population kinoise. Sans nul doute, le white a tiré à terre.

Sa prédication teintée de propos haineux est de nul et sans effet. Car, à ce jour, les Kinoises et Kinois sont convaincus de l’effectivité des travaux de démolition de vieux bâtiments qui ont débuté il y a près d’un mois au marché central. D’ailleurs, selon le commandant du sous-commissariat du marché central, les travaux de démolition sont déjà réalisés à 80%. Le Commandant Dieudonné Kanangila appelle plutôt la population à ne pas céder à la manipulation orchestrée par des personnes de mauvaise foi. Pour ceux qui ne savent pas, le nouveau Marché central de Kinshasa aura une capacité d’accueil de 62.000 vendeurs avec 500 magasins. Une fois la démolition de vieux bâtiments finie, les travaux de construction prendront 12 mois.

OK

Articles similaires

Fermer
Fermer