ActualitésDossier à la UneJustice

Luzolo Bambi fait quoi à La Haye?

Le séjour de l’ancien ministre de la Justice aux Pays-Bas coïncide étrangement avec les sanctions américaines contre des responsables ADF et des Libanais des sociétés Pain Victoire, Trans Gazelle et Mino Congo qu’il avait déjà traqués en 2015 ainsi que l’annonce, vendredi par le Président Félix Tshisekedi, de la création d’une juridiction spéciale pour connaître des crimes économiques, faits de corruption, détournements des deniers publics, blanchiment des capitaux et financement du terrorisme…

Une exclusivité AfricaNews. Luzolo Bambi, Conseiller spécial du Président de la République en charge de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme sous Joseph Kabila, a peut-être repris discrètement du service sous Félix Tshisekedi. Il est signalé mission à La Haye, aux Pays-Bas, depuis deux semaines, à en croire des sources recoupées.

Le spécial anti corruption a dans sa suite deux de ses principaux lieutenants: le criminologue Kabisa et l’inspecteur directeur Khonde dit Colombo.
Prié de dire en quoi consiste cette mission au Quartier général de la Cour pénale internationale -CPI-, des hauts responsables au parfum de ce voyage se contentent de dire que « c’est peut-être pour récupérer les mandats d’arrêt de certains dignitaires du Régime passé ou la liste des prochains prévenus ou sanctionnés de l’UE ». Ils ajoutent que « les délinquants ne doivent rester dans leurs cachettes ». Vrai ou faux, aucune spéculation n’est autorisée alors que le déplacement, vraisembablement autorisé par les nouveaux responsables du pays, et ses motifs ont été gardés secrets.

Les nouvelles de la mission de Luzolo Bambi filtrent au moment où les États-Unis viennent d’annoncer les sanctions prises à l’égard des Libanais responsables des sociétés Pain Victoire, Mino Congo et Trans Gazelle pour financement du groupe terroriste Hezbollah.

En 2015, Luzolo Bambi avait déjà fait coffrer au Parquet général le Libanais Saeb, patron de ces entreprises du même groupe que Congo Futur pour fraude fiscale, blanchiment des capitaux et financement du terrorisme. Saeb a été libéré par la Justice et certains politiques pour des raisons encore non élucidées mais le spécial et son équipe avaient bien vu avant les Américains.

Le séjour de Luzolo à La Haye coïncide également avec l’annonce, vendredi par le Président Félix Tshisekedi, de la création d’une juridiction spéciale chargée de traquer les auteurs de la corruption, les sanctions américaines contre 6 responsables ADF accusés d’atrocités et autres abus dans la région de Beni et la publication, par RFI, des informations liées à l’ouverture d’une enquête contre l’opérateur minier suisse Christoph Hubert, soupçonné de trafic illicite de minerais pendant la deuxième guerre de la RD-Congo, entre 1998 et 2003. Un crime de guerre selon la loi suisse. RFI précise que Trial International, l’une des ONG à l’origine de la plainte contre Huber, salue un geste fort envoyé à tout le secteur minier, bien implanté en Suisse, pays du géant minier Glencore, régulièrement cité dans des affaires de corruption, notamment en République Démocratique du Congo.

AKM

AKM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer