Actualités

Lualaba: l’ARE ouvre son Pool Sud à Kolwezi

L’Autorité de régulation du secteur de l’électricité -ARE- a ouvert son Pool Sud, le 8 mai 2024, à Kolwezi, dans la province du Lualaba. L’inauguration de cette représentation qui supervisera désormais les quatre provinces du Grand Katanga, à savoir: le Lualaba, le Haut-Katanga, le Haut-Lomami et le Tanganyika, s’est faite en présence du DGA de l’ARE, Me Marco Kuyu, et de plusieurs opérateurs, autorités politiques et administratives provinciales. Lors de cette cérémonie qui a connue plusieurs temps forts, Lydia Kapapa qui a pris la parole au nom de la gouverneure de province, Fifi Masuka, n’a pas caché, au travers de ses propos, la satisfaction de toute une province.

«L’ARE est la bienvenue dans notre province. Je souhaite bonne chance au Pool Sud de l’ARE dont je vais procéder à l’inauguration tout à l’heure», a-t-elle déclaré. Et d’ajouter: «je rassure les animateurs de l’ARE ici présents que l’Exécutif provincial sera toujours à leurs côtés pour la réussite de leurs activités».

Pour la représentante de la gouv’ Fifi Masuka, c’est un honneur pour elle, surtout pour le Lualaba qui a été sélectionné au côté du Nord-Kivu et du Kasaï Oriental pour servir de pool de l’ARE. Elle a ainsi invité les opérateurs et exploitants du secteur de l’électricité de sa province à se conformer à toutes les directives et instructions qui seront données par l’ARE.

L’ARE s’étend davantage

Tout, en effet, a commencé par le discours du Directeur général de l’ARE, Me Marco Kuyu. Après avoir rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi qui a toujours insisté sur l’importance de doter les RD-Congolais d’une électricité stable et permanente pour favoriser le développement économique du pays, il a expliqué comment la loi n°14/011 du 17 juin 2014 est mise en œuvre depuis la nomination de Madame le Directeur général Sandrine Mubenga Ngalula et du Conseil d’administration.

Heureux de voir l’ARE s’étendre davantage, Me Marco Kuyu a indiqué que leur établissement a déjà traité, depuis 2020, des dossiers d’une dizaine de provinces des quatre coins du pays. Parlant du Lualaba, province pour laquelle ils ont traité beaucoup de dossiers, il a laissé entendre que sur un total de 15 800 MWh, 43% de cette production sont utilisés par des industries dont la majorité est constituée des miniers. Le déficit à couvrir, a-t-il souligné, reste une préoccupation de l’ARE, rassurant par ailleurs que le Lualaba a maintenant à domicile un organe qui va désormais arbitrer les différends opposant les opérateurs aux usagers du courant électrique.

Avant de clore son propos, Me Marco Kuyu a parlé des tâches par lesquelles le Pool Sud doit commencer, notamment l’identification des opérateurs et exploitants du secteur de l’électricité du Lualaba. Avant de clôre ses propos, Me Marco Kuyu n’a pas manqué de féliciter la gouverneure Fifi Masuka pour sa réélection à la tête de la riche province du Lualaba. Il n’a pas non plus oublié le ministre provincial de l’Energie du Lualaba, Pitchou Nday, et la cheffe de Division provinciale du même secteur, Judith Kapem.

Les directives pour la bonne gestion du pool

Par ailleurs, le DGA de ARE s’est entretenu avec le personnel du Pool Sud, leur transmettant les directives venant du Professeur Sandrine Mubenga. Au cours de cette réunion, Me Marco Kuyu a procédé à la remise d’un véhicule 4X4, cérémonie pendant laquelle il a conseillé de bien entretenir ce bien qui devrait servir à la mobilité pour raison de service seulement. A leur tour, les bénéficiaires de ce geste n’ont pas manqué de dire un mot. Après avoir remercié la Direction générale de l’ARE et le Directeur des provinces, Me Pascal Tshimbalanga, ils ont promis de suivre à la lettre les instructions et de travailler avec leur conscience.

Prenant la parole, le Directeur Tshimbalanga a confirmé que la libéralisation du secteur de l’électricité est réellement effective en RD-Congo. «La présence de l’ARE au Lualaba est une réponse à la demande d’abord des consommateurs. Vous savez, notre Directrice générale, Madame Sandrine Mubenga, tient à ce que le régulateur puisse se rapprocher le plus possible des consommateurs du courant électrique en vue de la protection de son droit… Mais aussi pour accompagner les opérateurs dans la réalisation de leurs projets», a-t-il conclu.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page