ActualitésJustice

Lisanga Bonganga devant la Haute cour militaire

Dans une correspondance lui est adressée le 6 juillet 2018 par le Général Major Delphin Nyembo ya Buzilu Tulilwa, premier Président de la Haute cour militaire, Lisanga Bonganga, ministre d’Etat en charge des Relations avec le Parlement, est invité à comparaitre à l’audience du vendredi 13 juillet 2018. «J’ai l’honneur de vous transmettre en annexe de la présente, l’exploit du Greffier en chef de la Haute cour militaire, vous invitant à comparaitre à son audience du 13 juillet 2018 à 11 heures, dans la salle d’audience sise avenue des Bâtonniers, au nouveau Palais de justice à Kinshasa/Gombe», peut-on lire dans la correspondance du premier Président de la Haute cour militaire.
Le ministre d’Etat en charge des Relations avec le Parlement se présentera, à titre de renseignant, devant la justice suite à la requête en révision de l’auditeur général contre jugement du Conseil de guerre général rendu le 1er septembre 1975, dans la cause ayant opposé le Ministère public au sénateur Omba Pene Djunga, Colonel à l’époque des faits, ainsi qu’à ses consorts, tous poursuivis pour «coup d’Etat monté et manqué». Au cours de l’instruction de cette cause, a expliqué le Général Major Delphin Nyembo dans sa correspondance, il s’est avéré nécessaire pour la Haute cour militaire, de faire éclairer sa religion par la déposition du ministre d’Etat Lisanga Bonganga, à titre de renseignant, en sa qualité d’ancien membre de la Commission d’assassinats et des violations de Droits de l’homme de la Conférence nationale souveraine -CNS. Ci-dessous, la notification de date d’audience et la lettre adressée au ministre d’Etat Lisanga Bonganga.
Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer