ActualitésDossier à la UneNation

L’indépendance de la justice, un des challenges de Félix Tshisekedi

Dans un pays où tout est défi à relever, la justice doit véritablement jouer son rôle et cela en toute indépendance. C’est en fait, cette indépendance de l’appareil judiciaire qui passe aujourd’hui pour l’un des principaux chalenges du nouveau Président de la RD-Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Dans son discours d’investiture, le Chef de l’Etat avait promis de libérer dans les tous prochains jours les prisonniers d’opinion. Parce que ces derniers se retrouvent en détention pour la plupart en violation des droits de l’homme. Et lesquels droits sont clairement défendus dans la Constitution de la République. C’est sur ce dossier que le nouveau Président de la République avait instruit le ministre de la Justice de tabler.

Mais plus avertis n’aimeraient pas vivre une confusion sur cette question dans la mesure où cette catégorie des gens de doit pas être confondue avec les criminels économiques et consorts. Au regard de l’enquête en cours à la Police judiciaire de parquet consacrée à un dossier visant des personnalités bien identifiées et pour des faits présumés très graves suivant, bien entendu, des éléments détenus par les enquêteurs , des poursuites judiciaires semblent  être indiquées. C’est sur ce point précis que les RD-Congolais attendent sereinement Félix Tshisekedi.

En vérité, l’opinion tient mordicus à l’indépendance de la justice qui doit travailler loin de l’influence politique et familiale. Ceci pour que désormais le pouvoir judiciaire soit à même de jouer pleinement son rôle dans ce pays où tout est défi à relever. C’est seulement de cette manière que les portes seront ouvertes aux criminels économiques et autres personnes qui pillent et détruisent  à petit feu le pays pour des intérêts personnels. «Dura lex sed lex», disent les latinistes qui estiment que la loi est dure mais elle reste toujours la loi devant tous les citoyens. C’est en épargnant la justice de toute influence que Félix Tshisekedi parviendra à relever les différents défis qui l’attendent pour redresser le pays.

Pour les RD-Congolais lamda, les places que devront laisser les prisonniers d’opinion doivent être occupées par les pilleurs et autres détourneurs des deniers publics. Ce pari ne peut être gagné que si la justice arrive à travailler  en toute indépendance. Voilà un des grands chalenges de l’actuel Chef de l’Etat de la RD-Congo. 

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer