ActualitésDossier à la UnePolitique

Le PALU se désolidarise de la MP

L’invalidation par la Cour constitutionnelle, de la candidature d’Antoine Gizenga considéré comme Père de l’indépendance reste un coup dur pour les militants du Parti lumumbiste unifié-PALU. A moins de trois mois de la tenue des élections du 23 décembre, cette formation politique et leurs alliés viennent de donner de la voix en rapport avec la situation générale du pays et le processus électoral en cours. Au moment opportun, la plate-forme va se décider sur le soutien d’un candidat à la présidentielle. C’était le 3 octobre dernier au siège du PALU situé sur le boulevard à Kinshasa-Matete.
 
Sur instruction de son président, le Patriarche Antoine Gizenga et en marge des scrutins qui s’annoncent, le Regroupement politique PALU et Alliés réaffirme son autonomie et son indépendance dans son engagement politique pour le triomphe de ses objectifs. Dans une déclaration rendue publique faisant suite à la réunion extraordinaire tenue par le Conseil national du Regroupement, Henri-Thomas Lokondo, deuxième vice-président de cette structure a fait part de leur position pour aborder avec sérénité et assurer la victoire du Regroupement. Pour ce faire, les militants du PALU et ceux des partis alliés devront rester unis, mobilisés tout en s’abstenant de prêter oreille aux discours démobilisateurs d’où qu’ils viennent.
Non à la machine à voter
En ce qui concerne l’utilisation de la machine à voter, PALU et Alliés qui constate l’absence du consensus au sein de la classe politique RD Congolaise exhorte la CENI de poursuivre le dialogue avec la classe pour résoudre les points de divergence en vue de permettre la tenue des élections crédibles et transparentes au 23 décembre, conformément au calendrier électoral.«Nous ne pouvons pas utiliser cette machine à voter aussi longtemps qu’il n’y aura pas de consensus. Il doit y avoir un dialogue avec tout le monde : Société civile, Opposition, Majorité pour dégager le consensus sur ce qui doit être fait», a déclaré le député national Henri Thomas Lokondo.
Insécurité, une menace
La déclaration politique du Conseil national de PALU et Alliés était également axée sur le récent massacre des populations de Beni, les tueries barbares perpétrées dans le Grand Kivu ainsi que l’insécurité grandissante en Ituri pendant cette période électorale. Face à cette situation déplorée, ce Regroupement est monté au créneau pour interpeller le gouvernement RD Congolais à prendre toutes les dispositions utiles afin de garantir la sécurité des personnes et de leurs biens. «Cette insécurité devenue permanente et récurrente constitue une menace réelle à la paix et à l’intégrité territoriale et risque, si l’on y prend garde, de perturber le déroulement normal des opérations électorales en cours», a rappelé le deuxième vice-président Lokondo.
Soutien total à leurs candidats
Tout en saluant la publication par la CENI, des listes définitives des candidats à l’élection présidentielle, aux législatives nationales et provinciales, PALU et Alliés lance un vibrant appel à leurs militants et sympathisants ainsi qu’à toute la population à soutenir massivement leurs candidats alignés. Ils sont au total 710, 487 respectivement pour les élections provinciale et législatives.
J. BABIA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer