ActualitésNation

Le corps de Tshisekedi sera rapatrié en janvier 2018

Le temps coule, les jours passent, le retour de la dépouille d’Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, décédé en Belgique le 1er février dernier, semble remis à un futur incertain. Cependant, la famille compte imposer un retour en janvier prochain. Félix Tshisekedi Tshilombo l’a annoncé à «Jour Première», un média belge. Le rapatriement de la dépouille de son père est toujours à l’ordre du jour.
«Nous l’espérons de tout cœur, surtout que ce jour est un jour spécial: il aurait dû avoir 85 ans aujourd’hui», a-t-il déclaré. Bientôt un an depuis la disparition du vieil opposant RD-congolais, Félix Tshisekedi, son fils, a affirmé n’avoir pas encore trouvé un compromis avec le pouvoir en place au sujet du rapatriement. «C’est juste une question de bon sens. C’était un grand leader, un homme politique qui a fait énormément de choses dans son pays et c’est au gouvernement actuel de le reconnaître comme tel et de prendre en charge toutes ses funérailles et ses obsèques», a-t-il relevé.  Selon les dires du président du Rassemblement, c’est uniquement la mauvaise foi du régime en place qui bloquerait encore le rapatriement du corps de son père. «Il faut le dire très clairement. Nous sommes confrontés à une montagne de mauvaise foi. Nous avons tout fait, nous avons même trouvé un accord avec le ministre de l’Intérieur, qui représentait le gouvernement», regrette-t-il car les interlocuteurs ont disparu et aucune date de rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi n’est fixée. Face à cette évidence, la famille politique -l’UDPS- et biologique a pris la décision de faire revenir la dépouille en  janvier. «Nous allons donc organiser nous-mêmes le retour et les funérailles, avec le risque de débordements, parce que ce rapatriement va évidemment ameuter nos concitoyens. Ce sera très difficile à gérer. C’est pour ça qu’on voulait l’intervention de l’Etat, qui a un contrôle sur la police et les services de l’ordre», a annoncé Félix Tshisekedi. Reste à voir si le gouvernement va-t-il autoriser ce rapatriement au vu des tensions politiques qui montent en RD-Congo en rapport avec l’organisation des élections et l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer