Actualités

RDC – Présidence vs RTNC: bras de fer autour de l’Hôtel Invest

«En revanche, à l’hypothèse où le Conseil d’administration de la RTNC se hasarderait à avaliser un tel projet que la Délégation syndicale et l’ensemble du personnel de la RTNC dénoncent et qualifient d’une provocation, ces derniers se prendront en charge et se réservent le droit d’utiliser tous les canaux à leur disposition aux fins de rentrer dans leurs droits», avise le banc syndical en réaction à une série de courriers du Service du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité…   

Un bras de fer oppose la Présidence de la République à la Radiotélévision nationale congolaise -RTNC. Ça n’arrive pas tous les jours! Pomme de discorde: la gestion de l’Hôtel Invest. La Présidence voudrait en reprendre la gestion à la RTNC pour «un besoin urgent de personnels de cuisine et de domesticité formés aux standards internationaux pour la Présidence de la République», rapporte un syndicaliste qui brandit une correspondance attribuée au Service du Conseiller spécial, datée du 31 janvier dernier. Dans la lettre évoquée, la Présidence précise que «l’Hôtel de presse dans sa configuration actuelle sera transformée en école hôtelière d’application pour former le personnel de cuisine et de domesticité destinée aux sites d’accueil présidentiels».

Pour matérialiser ce projet qui intervient dans la logique de réhabilitation et de modernisation de l’Institution présidentielle, des gros  investissements sont à prévoir notamment l’assainissement complet du site, l’étanchéité des toitures, l’installation d’une cuisine industrielle destinée aux apprenants, mais également une réfection des chambres. Une école d’application à y installer fonctionnera comme un hôtel normal en recevant non seulement des clients extérieurs mais également en servant de vivier aux personnels formés sur le site.

En attendant la réaction du Président du Conseil d’administration, la délégation syndicale est montée sur ses chevaux. Elle dénonce un projet de spoliation. Ses arguments: la RTNC est dotée d’une personnalité juridique propre et distincte de celle de l’Etat suivant la loi portant dispositions générales applicables aux établissements publics. La délégation syndicale le fait savoir à la Présidence à travers une correspondance. «A ce titre, la désaffectation de son patrimoine est soumise à une procédure autre que celle que vous avez suivie. Raison pour laquelle, ils -personnel de la RTNC et Délégation syndicale- ont le regret de vous informer qu’ils s’opposent farouchement à ce projet machiavélique visant la spoliation de leur patrimoine qui, du reste, constitue une source de revenu», cogne-t-elle dans une lettre parvenue au service courrier de la Présidence le 20 février dernier. Puis: «En revanche, à l’hypothèse où le Conseil d’administration de la RTNC se hasarderait à avaliser un tel projet que la Délégation syndicale et l’ensemble du personnel de la RTNC dénoncent et qualifient d’une provocation, ces derniers se prendront en charge et se réservent le droit d’utiliser tous les canaux à leur disposition aux fins de rentrer dans leurs droits». Suspense!

OML

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer