ActualitésSociété

L’APUKIN donne un ultimatum de deux semaines au gouvernement

Le gouvernement de la République a deux semaines pour répondre aux desiderata des professeurs de l’Université de Kinshasa en rapport avec les engagements pris. Ainsi en a décidé l’Association des professeurs des universités de Kinshasa -APUKIN-, qui lance cet ultimatum. La décision prise a été rendue publique à l’issue de leur assemblée générale tenue le week-end dernier à Kinshasa.
 
Le gouvernement RD-congolais a le devoir de tenir sa promesse faite après plusieurs rencontres avec les délégués des professeurs de l’Université de Kinshasa. Au cas contraire, l’APUKIN prendra dans les prochains jours, des mesures et décisions conséquentes. A en croire Makaba Ngoma, secrétaire rapporteur de cette association, le gouvernement est obligé de réaliser tous les engagements pris ensemble avec
leurs représentants avant la rentrée académique 2018-2019.   Dans leurs revendications, ces professeurs exigent les précisions et assurances de l’Exécutif national sur plusieurs points notamment le remboursement de processus sur les véhicules; l’application de la loi cadre dans ses dispositions relatives aux élections de recteur, directeurs généraux, présidents et vice-présidents de congrégation etdu conseil académique supérieur. Hormis les revendications susmentionnées, l’APUKIN exige également le paiement du manque à gagner de la firme du partenariat 2018-2019. L’APUKIN a déclaré plusieurs fois des mesures de grève pendant l’année-académique 2017-2018 qui vient de s’achever. Après plusieurs rencontres pour statuer sur leurs revendications, rien n’est encore fait. C’est la raison pour laquelle l’APUKIN promet de boycotter la rentrée académique 2018-2019.

Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer