Actualités

La RD-Congo aux commandes de l’UAT

La RD-Congo a pris la présidence en exercice du Conseil d’administration de l’Union africaine des télécommunications -UAT-, pour un mandat d’un an. Ce géant pays africain, qui accueille depuis le 8 juillet dernier les assises de la 25ème Session ordinaire de cette grande organisation, succède au Rwanda. Le ministre des Postes, Télécommunications et Numérique -PT-N-, Augustin Kibassa Maliba, a pris part, lundi 08 juillet 2024, à l’ouverture de cette 25ème Session ordinaire du Conseil d’administration de l’Union africaine des télécommunications -UAT. C’est la Première ministre RD-congolaise, Judith Suminwa Tuluka, qui a donné le go de ces assises qui vont se clôturer ce mercredi 10 juillet à Kinshasa.

Devant les délégués des 48 États membres de l’UAT et plusieurs experts du monde des Nouvelles technologies de l’information et de la communication -NTIC-, Judith Suminwa a souligné l’importance de ces assises pour son pays, la RD-Congo, et souhaite que les travaux mettent un point d’honneur sur la coopération entre les pays membres. «En effet, cela entre dans le cadre d’un des piliers du Programme d’actions du gouvernement sur la connectivité globale en RD-Congo. Je souhaite que cette 25ème Session ordinaire du Conseil d’administration de l’UAT soit une réussite. Je voudrais que les travaux mettent un point d’honneur à la coopération entre nos pays», a-t-elle déclaré.

Pour sa part, Augustin Kibassa Maliba, ministre RD-congolais des Postes, Télécommunications et Numérique et tutelle de l’événement, a exprimé sa gratitude à l’UAT pour avoir renouvelé sa confiance à la RD-Congo pour abriter ces assises avant d’expliquer à quel point le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo accorde la priorité à la transformation numérique pour le développement intégral de la RD-Congo. «C’est pour nous une marque de reconnaissance non seulement de notre position géographique stratégique, au cœur de l’Afrique, mais aussi du rôle que nous jouons dans la promotion et le soutien des initiatives visant à améliorer les infrastructures des télécommunications au sein de notre continent», a-t-il indiqué.

Et d’ajouter: «le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a défini la vision du secteur des télécommunications et du numérique, à savoir: faire du numérique RD-congolais un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès social. Pour matérialiser cette vision, le gouvernement piloté par Madame Judith Suminwa a donné la priorité à la transformation numérique, comme indiqué dans le Plan national stratégique du développement, le Plan national du Numérique et le programme du gouvernement».

Le rapatriement du siège de l’UAT en RD-Congo

Le patron des PT-N en RD-Congo se réjouit aussi d’un point important abordé durant cette session, à savoir: le rapatriement du siège de l’UAT dans son pays. «Le rapatriement du siège de l’UAT en RD-Congo est notre priorité stratégique visant à renforcer notre position et notre leadership au sein du continent africain. Je tiens à réaffirmer l’engagement de la RD-Congo à œuvrer toujours aux côtés de ses pairs africains pour trouver des solutions idoines à travers des échanges, des réflexions permettant à harmoniser nos cadres politiques et stratégiques afin de réaliser les objectifs de l’Agenda 2063 de l’Union africaine», a-t-il conclu.

Cette 25ème session ordinaire du Conseil d’administration de l’UAT permettra d’adopter des lignes directrices ainsi que certaines orientations et positions qui vont guider les politiques et les stratégies des États membres sur le plan technique, juridique et de la coopération. Plusieurs États participent aux travaux qui sont présidés par le secrétaire général de l’UAT, John Omo, et le président du collège de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo -ARPTC-, Christian Katende.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page