ActualitésNation

La CENI outille les juges électoraux RD-congolais

L’Organisation internationale de la Francophonie -OIF-, la Commission électorale nationale indépendante -CENI- et la Cour constitutionnelle organisent, depuis lundi 04 décembre 2017 au Pullman Hôtel Kinshasa, un séminaire d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques dans la gestion du contentieux électoral en RD-Congo. Norbert Basengezi, vice-président de la CENI, a clairement indiqué que ce séminaire vise le renforcement des capacités des juges électoraux en RD-Congo.
 
Ces assises qui ont débuté le lundi 04 décembre 2017, se clôturent mercredi 06 décembre 2017. Intervenant près d’un mois après la publication du calendrier des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales le 05 novembre 2017, cet atelier, a souligné Norbert Basengezi, vise le renforcement des capacités des juges électoraux en RD-Congo. «L’opinion se souviendra que le contentieux électoral intervient à plusieurs niveaux du processus, notamment au niveau des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs, du dépôt des candidatures, des résultats des scrutins,… Les présentes assisses sont une illustration éloquente de la collaboration de haut niveau pour la réussite du processus électoral en ce qu’elles permettront des échanges d’expériences entre les juridictions RD-congolaises et les juridictions étrangères», a-t-il expliqué. Et de poursuivre: «ces rapports et contacts s’inscrivent dans le cadre visant à mener les élections à bon port dans une responsabilité collective bien assumée par la Centrale électorale et les Cours et Tribunaux, et pourquoi pas toutes les parties prenantes. L’Organisation internationale de la Francophonie a toujours été aux côtés de la CENI avec un apport multidimensionnel remarquable à différentes étapes du cycle électoral».
Aider à élaborer les manuels des procédures…
Norbert Basengezi a également précisé que le présent séminaire est assuré par d’éminentes personnalités venues de plusieurs pays, dont la présidente de la Cour constitutionnelle de la République Centrafricaine. Pour Basengezi, la CENI RD-congolaise attend de ces assises des solutions pratiques visant à affecter des hauts magistrats  RD-congolais et étrangers à la CENI pour aider à élaborer les manuels des procédures, à encadrer des experts juristes de la CENI, à faire le pont entre les Cours et Tribunaux au niveau national et provincial, à planifier le programme de formation en cascade par rapport au nouveau système électoral pour la gestion de contentieux. «Nous rappelons également que la justice élève une nation. Nous exprimons le vœu de voir les capacités des juges électoraux suffisamment outillés pour dire un droit électoral conforme au cadre légal des élections. Ce séminaire est ouvert par le président de la Cour constitutionnelle et président du Conseil supérieur de la magistrature de la RD-Congo», a-t-il fait savoir. Les différentes délégations étrangères ont été accueillies en RD-Congo par Marie Désanges Keta, membre de la plénière de la CENI, chargée de la supervision du cadre de concertation Justice électorale. Pour elle, cet atelier permettra de renforcer les cas de jurisprudence concernant le contentieux électoral.

Parousia MAKANZU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer