ActualitésDossier à la Une

La bombe météo tue environ 40 personnes à Kinshasa

Madame la pluie avec son cortège de malheurs a encore endeuillé la ville de Kinshasa ce jour. Le bilan encore provisoire avancé par les autorités urbaines confirme la mort d’au moins 37 personnes tuées dans des inondations et les éboulements de la terre. Selon le ministre provinciale des Affaires sociales, Dominique Weloli, cité par Top-Congo Fm, «il y a eu non seulement des inondations, mais aussi des éboulements de terre et l’écroulement de quelques maisons». Le ministre fait état de «deux ou trois enfants noyés» parmi les victimes.
Au niveau de la commune de Ngaliema, on parle de 15 morts. 5 enfants, membres d’une même famille, ont également péri dans la municipalité de Bandalungwa pendant que leur maman était partie à la veillée de prière. Dans la commune de Limete, 3 membres d’une même famille sont aussi morts, asphyxiés par un mur de la parcelle voisine qui s’est écroulé sur eux. Il s’agit d’un homme, militaire de son état, de sa femme ainsi que son enfant, a affirmé le bourgmestre de Limete.
Les institutions hospitalières ont accueilli plusieurs victimes des inondations. «Au niveau de la morgue centrale de Kinshasa, j’ai dû accueillir onze morts, plus les 13 qui sont venus de Ngaliema», a précisé le ministre provincial Weloli. Au vu des victimes, la commune populaire de Ngaliema sur les collines de Kinshasa est particulièrement très touchée à cause des éboulements de terre.
Pour sa part, le ministre provincial de l’Intérieur, Emmanuel Akweti, a déclaré que ce bilan est encore provisoire. Son collègue de la Santé attribue cette catastrophe au fait que la RD-Congo en général et la ville de Kinshasa en particulier, connait un problème sérieux d’urbanisme.
En dehors des pertes en vies humaines, les dégâts matériels sont très importants. Plusieurs maisons ont été emportées et plusieurs parcelles transformées en ravins.
Plus grave encore, 10 communes sur les 24 que compte la ville de Kinshasa sont privées d’électricité car l’un de principaux postes de la Société nationale d’électricité -SNEL- est inondé par les eaux de pluie diluvienne.
Il y a une semaine, la ville de Kinshasa a été également submergée par les eaux de pluie. Plusieurs avenues avaient été inondées rendant ainsi difficile l’accès aux différents édifices.
Avec une population évaluée à plus de 10 millions d’habitants, Kinshasa est l’une des plus grandes villes d’Afrique où bon nombre d’entre eux vivent dans des conditions précaires et n’ont pas un accès au logement décent, à la santé, au transport et à l’alimentation.
Conséquence: plusieurs habitants construisent sans respecter les normes en la matière et occupent même les endroits à haut risque notamment les rives de cours d’eau, les milieux marécageux etc. Nombreux sites occupés nécessitent de déplacer les populations pour prévenir d’autres catastrophes dans l’avenir.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer