Actualités

Kongo central: Sakombi Molendo redynamise l’administration foncière

C’est ce samedi 1er août 2020 que le ministre des Affaires foncières, Aimé Sakombi Molendo, va boucler sa tournée de travail au Kongo central, où il séjourne depuis le 25 juillet dernier. Cette tournée a consisté en une mission de sensibilisation et de redynamisation de l’administration foncière du Kongo central. Son point de chute est la ville côtière de Muanda.

Au cours de sa croisade chez les Ne-Kongo, le ministre Sakombi Molendo a apporté un soutien moral aux membres des administrations frontières du Kongo central non sans les booster afin de se battre bec et ongles pour la réalisation des assignations fixées pour chaque circonscription foncière en cette période où RD-Congo est durement frappée par la pandémie de Covid-19. Plutôt que de laisser ses troupes sans repère, le patron des terres RD-congolaises, en fin connaisseur, a prodigué des sages et techniques conseils aux Conservateurs des titres immobiliers et Chefs de division du cadastre de l’ex-Bas-Congo.

Il les a en plus invités à la signature d’un acte d’engagement, assorti des prescrits conformes à l’orthodoxie professionnelle comme l’interdiction de superposition de titres, le refus de minoriser les recettes, l’affichage des prix, etc. Les Conservateurs des titres immobiliers et Chefs de division du cadastre de la ville de Kinshasa s’étaient soumis au même exercice le 2 février 2020 à la faveur de la cérémonie d’échanges de vœux entre le cabinet du ministre et l’administration des Affaires foncières.  Faisant d’une pierre deux coups, le ministre Sakombi Molendo s’est déployé à mettre au parfum les responsables des circonscriptions foncières du Kongo central des récentes dispositions relatives au Compte centralisateur dédié aux frais d’inscription, de réinscription et de radiation des hypothèques adoptées en Conseil des ministres le 17 juillet dernier.

Il a en plus rappelé les mesures relatives au Titrement du patrimoine relevant du domaine privé de l’Etat et des entreprises publiques transformées en sociétés commerciales. Le ministre des Affaires foncières n’a surtout pas omis d’instruire les Conservateurs des titres immobiliers et les Chefs de division du cadastre de procéder à l’inventaire des biens concernés dans leurs circonscriptions respectives et de les lui soumettre dans les plus brefs délais. Profitant de la présence de l’autorité foncière sur leur sol, les responsables des circonscriptions foncières du Kongo central ont su saisir la balle au bond pour lui faire part des difficultés inhérentes à leur travail.

Ils ont notamment évoqué la problématique des Chefs coutumiers et des Ayant-droit des terres qui, en violation des lois en la matière, se permettent de vendre les mêmes propriétés à plusieurs acquéreurs. Cette situation, ont-ils fait savoir, est à l’origine de nombreux conflits en traitement au sein des Cours et Tribunaux. Ils se sont remis au ministre des Affaires foncières et sollicité son implication pour une solution radicale et durable. A ce sujet, le ministre Sakombi Molendo a tenu à préciser que le sol et le sous-sol sont avant tout la propriété de l’Etat, non sans les inviter à faire respecter scrupuleusement les dispositions légales. Les responsables des circonscriptions foncières du Kongo central ont en outre évoqué la problématique des Nouvelles unités récemment mécanisées mais qui n’ont pas encore été notifiées.

Le SG aux Affaires foncières, qui est dans la délégation du ministre Sakombi, a rassuré de régulariser la situation des NU une fois à Kinshasa et après concertation avec l’autorité foncière. Les responsables des circonscriptions foncières du Kongo central ont en outre fustigé l’outil de travail à leur disposition, devenu obsolète ou sinon carrément inexistant. Dans un tel état, ont-ils souligné, il leur est difficile de produire un travail efficace, répondant à la vision de l’autorité foncière. En visionnaire, le ministre Aimé Sakombi Molendo a soutenu que la numérisation des titres et la dématérialisation de tous les actes demeurent la solution radicale contre le coulage.

Il a mis à nu la volonté du gouvernement central de régler au plus vite ce problème et a annoncé la signature d’un Accord avec une entreprise turque. Cette entreprise, selon le ministre Sakombi, va, dans un avenir proche, entamer la phase préliminaire de la campagne de numérisation, première étape vers une administration foncière RD-congolaise numérisée. A la connaissance d’Aimé Sakombi Molendo, il a été porté les différends qui opposent les Conservateurs des titres immobiliers de Songololo et de Boma à d’autres circonscriptions et qui se rapportent aux dossiers des assujettis ou encore aux privilèges géographiques.

A ce sujet, le ministre a promis de régler ces différends au cas par cas. Au Kongo central, le patron des terres RD-congolaises, à la tête d’une forte délégation, a lancé sa tournée de travail depuis le samedi 25 juillet 2020. Il l’a commencée par le territoire de Kasangulu et s’est ensuite rendu à Kisantu, Mbanza-Ngungu, Songololo et Luozi, Matadi, Seke-Banza, Boma et Lukula. Il est attendu à Moanda, dernière étape de la tournée, ce 1er août où il est annoncé un nouvel accueil chaleureux à l’instar de celui dont Sakombi Molendo a eu droit dans différentes étapes de sa tournée sur la terre des Né-Kongo.

Laurent OMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer