Actualités

Kongo Central: alerte rouge sur le Pont Maréchal

La Directrice générale a.i de l’Organisation pour l’équipement de Banana-Kinshasa -OEBK-, Gloria Tuluka, a alerté sur le risque d’effondrement cette œuvre construite sous l’ère Mobutu

«Il est établi, sur base des rapports techniques des experts japonais, la menace contre les talus, les fissures et les nids de poules nécessitant les travaux urgents et le remplacement d’asphalte pour préserver la structure métallique contre les eaux de pluie». L’alerte a été lancée par Gloria Tuluka, Directrice générale a.i de l’Organisation pour l’équipement de Banana-Kinshasa -OEBK. Il y a risque réel d’effondrement du Pont OEBK -Ex Pont Maréchal-, construit sous l’ère Mobutu, soit en 1979 et mis en service en 1983 au Kongo Central.

A l’occasion de la célébration du 39ème anniversaire du Pont Maréchal, la Dg a.i Gloria Tuluka a fait mention de l’urgence de la réhabilitation de ce géant du fleuve Congo en vue d’assurer sa stabilité alors que l’ouvrage se détériore. L’effondrement, si on n’use de célérité, serait un véritable coup dur pour l’ensemble du pays.

«L’OEBK ne saurait constater l’anéantissement de ses efforts par certains usagers dont l’impact négatif sur la chaussée est visible. Le flux important des transporteurs des poids lourds à destination de divers ports présente une menace sur la durabilité du pont et de ses dépendances», a-t-elle prévenu, estimant qu’une autre cause est que le pont ne s’épanouit pas dans le même environnement que lors de sa construction.

Pour Gloria Tuluka, la ville de Matadi, dans la province du Kongo Central, n’est plus la même. Il y a maintenant des constructions dans les encablures du Pont Maréchal ainsi que la création des ports occasionnant sa détérioration accélérée à cause des trafics de poids lourds et des prestations permanentes sur la chaussée. Par ailleurs, la DG a.i Gloria Tuluka a, au finish, loué la coopération bilatérale préservée avec le Japon qui a aidé jusqu’ici à protéger le Pont Maréchal par des interventions ponctuelles, par des suivis techniques, le renforcement des capacités des techniciens RD-congolais.

«La protection du Pont Maréchal est une mesure préventive pour le port en eaux profondes qui ne pourrait jamais être indissociable de ce pont», a précisé Gloria Tuluka. La Dg a.i de l’OEBK a enfin souligné que le port en eaux profondes de Banana n’aura de sens que par la meilleure maintenance du Pont Maréchal et de sa pérennité pour les années à venir.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Fermer
Fermer