Kinshasa: Ngobila suspend huit bourgmestres

0

A la faveur d’un échange avec tous les bourgmestres, mercredi 05 février dans la salle polyvalente de l’Hôtel de ville, le gouverneur de la ville de Kinshasa a annoncé la suspension de huit bourgmestres, notamment de N’Djili, Ngaba, Ngaliema, Kimbanseke, Ngiri-Ngiri, Lingwala, N’sele, Matete. Ils sont sanctionnés pour non respect des instructions données par l’autorité urbaine dans le cadre de l’assainissement de la ville

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, amorce la phase punitive pour une bonne marche de son programme phare de gouvernance dénommé «Kinshasa bopeto». Après plusieurs avertissements, Gentiny Ngobila a enfin décidé de frapper. A la faveur d’un échange avec tous les bourgmestres, mercredi 05 février dans la salle polyvalente de l’Hôtel de ville, il a annoncé la suspension de huit bourgmestres, notamment de N’Djili, Ngaba, Ngaliema, Kimbanseke, Ngiri-Ngiri, Lingwala, N’sele, Matete. Ils sont sanctionnés pour non respect des instructions données par l’autorité urbaine dans le cadre de l’assainissement de la ville. Les sanctions vont de 1 à 3 mois selon le cas. Le gouverneur Gentiny Ngobila a indiqué que la série de sanctions va continuer. Par ailleurs, d’autres bourgmestres ont reçu les derniers avertissements du chef de l’exécutif provincial de Kinshasa. Dans le même registre, le premier citoyen de la ville a promis de sanctionner, dans quelques jours, les commandants des commissariats de la Police pour complaisance dans la lutte contre les marchés pirates, ainsi que pour non obéissance aux bourgmestres. Ensuite, viendra le tour des Administrateurs de différents marchés de la ville. En outre, au cours de cette réunion, dans sa communication, le ministre provincial de l’Environnement faisant également l’intérim du ministre de l’Intérieur, Didier Tenge Te Litho, a ordonné à chaque bourgmestre de recenser tous les expatriés vivant dans sa commune. C’est en prévision de l’exigence de la carte des résidents pour étrangers.

Des médicaments remis à 170 formations sanitaires

Plutôt dans la matinée, le gouverneur de Kinshasa a procédé à la réception puis à la remise des lots de médicaments à 170 formations sanitaires de neuf zones de santé sélectionnées dans le cadre du programme Achat stratégique à Kinshasa. Cette cérémonie à laquelle ont pris part quelques membres de l’exécutif provincial notamment la ministre provinciale de la Santé, s’est déroulée dans les installations du laboratoire pharmaceutique PHATKIN, dans la commune de Kinshasa. Premier à prendre la parole, le coordonnateur du Programme de développement du système de santé -PDSS- a indiqué que cette remise officielle des médicaments aux unités d’investissement des 170 formations sanitaires a pour objectifs entre autres de présenter aux autorités nationales et provinciales le programme Achat stratégique pour la couverture sanitaire et la santé de la mère du nouveau-né et de l’enfant dans la ville de Kinshasa; de mener un plaidoyer auprès des autorités nationales et provinciales pour le cofinancement du programme Kinshasa; de  montrer aux autorités la pertinence d’utiliser l’achat stratégique dans d’autres secteurs pour atteindre les résultats escomptés. Pour lui, l’atteinte de la couverture sanitaire universelle pour chaque enfant, adolescent et mère est positionnée comme objectif du plan de développement sanitaire -PNDS- auquel contribuent plusieurs projets et programmes appuyés par le gouvernement et les partenaires techniques et financiers. Il a demandé au gouverneur de la ville de Kinshasa d’analyser la possibilité de poursuivre cet appui du gouvernement aux zones de santé.  Pour sa part, le premier citoyen de la ville de Kinshasa a indiqué que face à la crise sanitaire multiforme à laquelle la population kinoise est confrontée, ce programme constitue un outil contributif  majeur dans la perspective de la couverture sanitaire universelle que poursuit le gouvernement central, du reste épousée par la ville de Kinshasa. L’occasion faisant le larron, il a interpellé les prestataires des soins quant à leur engagement tel que pris dans le serment d’Hippocrate, à savoir: rétablir, préserver ou promouvoir la santé. Il les a invités à une utilisation efficiente de ces lots de médicaments afin d’améliorer la qualité de la prise en charge médicale à moindre coût et ainsi augmenter la fréquentation des centres de santé par la population kinoise. Aux responsables des neuf zones de santé bénéficiaires, il a recommandé la mise en œuvre des actions leurs assignées. «Je recommande à Madame le ministre provincial de la Santé publique, au chef de division provinciale de la santé, aux médecins chefs des zones de santé, d’encadrer la distribution de ces médicaments et de veiller à la stricte application des sanctions à l’endroit de quiconque ira à l’encontre de mesures mises en place quant à l’affectation des médicaments», a-t-il averti, avant de remercier les partenaires techniques et financiers qui ont cofinancé ce programme. A l’en croire, le but primordial est d’appliquer la tarification forfaitaire en faveur de la population kinoise dans le cadre du cheminement vers la couverture sanitaire universelle. Le gouverneur Gentiny Ngobila n’a pas manqué de remercier le Chef de l’État Félix Tshisekedi pour son implication dans cette lutte en faveur de l’amélioration de la santé de la population RD-congolaise. La cérémonie s’est clôturée par une visite guidée dans les installations de PHATKIN.

Olitho KAHUNGU