Actualités

Kinshasa : Magloire Kabemba pardonne Godé Mpoyi, il le remercie de l’avoir calomnié et diffamé!

Dans une mise au point remise à la presse, le député provincial Magloire Kabemba dit avoir avoir accordé son pardon au speaker de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le pasteur Godé Mpoyi Kadima.

L’élu de Kasavubu remercie aussi son collègue de l’avoir calomnié et diffamé après avoir allégué, devant les pupitres de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, qu’il aurait sollicité son appui pour être nommé ministre provincial ou Directeur général de la DGRK.

Kabemba rappelle surtout son apport historique dans la création et le fonctionnement de la régie financière de la capitale, une œuvre de son esprit qui a généré des milliers d’emplois et inspiré toutes les autres provinces de la République Démocratique du Congo.

L’Histoire retiendra que c’est grâce à l’invention de cet intello que les provinces du pays se dotent des ressources pour financer leurs différents programmes.

Ancien ministre provincial de l’Agriculture, géniteur de la célèbre Foire agricole internationale de Kinshasa et candidat malheureux à l’élection du gouverneur de la ville-province, Kabemba laisse donc entendre qu’il n’a plus rien à prouver dans l’administration publique urbaine et dans un ministère provincial. Il vise désormais plus haut que n’ose le soupçonner Mpoyi.

MISE AU POINT DE L’HONORABLE MAGLOIRE KABEMBA

Je remercie le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa de m’avoir calomnié et diffamé en alléguant du haut de la tribune de l’hémicycle que j’ai eu à le solliciter pour démarcher en ma faveur aux fins d’ obtenir un poste de ministre provincial ou de DG de la DGRK.
Dieu seul sait de qui est venue l’initiative de solliciter l’expertise et l’expérience dont ma modeste personne dispose.

Je rappelle que j’ai été DG de la DGRK dont je suis le géniteur et que j’ai porté sur les fonts baptismaux. Nul n’ignore que cette régie financière de la ville, véritable fleuron de l’Administration publique urbaine, et qui a procuré de l’emploi à des milliers de jeunes kinoises et kinois, a essaimé à travers les 26 provinces de notre pays. Grâce à cette œuvre de mon esprit, le Gouvernement provincial se dote des ressources pour la réalisation de son programme.

J’ai exercé les fonctions de ministre provincial, léguant à la postérité des réalisations telles que la foire agricole internationale de Kinshasa dont les 3 éditions réussies ont contribué au rayonnement de notre chère ville.
Redevenir DG de la DGRK ne peut donc hanter mes nuits. Cela ne peut nullement être mon ambition sachant que j’ai compéti comme candidat gouverneur de la ville et que je suis fier de mon statut de député provincial, élu de Kasavubu et défenseur des intérêts de la population de Kinshasa.

Cela fait du reste partie de mon passé glorieux. Mon ambition légitime est, tel un aigle, de voler plus haut, d’aller encore de l’avant pour le bien-être de mes électeurs et de mes congénères.

Je m’abstiens par conséquent d’engager une polémique inutile et un débat avilissant autour des propos attentatoires à l’honneur et à la dignité d’un collègue, d’un père de famille que je suis, de la part d’un ministre de Dieu.

Au demeurant, en ma qualité de Chrétien, je lui accorde mon pardon. Dieu est juste et il finit toujours par élever ses enfants dont l’honneur et la dignité sont jetés en pâture. La parole de Dieu ne dit-elle pas que l’humilité, mieux l’humiliation, précède la gloire?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer