RDC : Katumbi offre 5 ambulances à Lubumbashi

Après avoir fait souffler vent de la modernité à Kashobwe, son village natal, le boss du TP Mazembe s’est chargé de la ville cuprifère, faisant sa juste part dans l’effort global en cette période de crise sanitaire

Sans ambages, Moïse Katumbi Chapwe, président d’Ensemble pour la République, multiplie des œuvres en faveur du social des RD-Congolais, surtout en cette période où le monde entier est secoué par la pandémie de la Covid-19. Les dernières aux cendres encore chaudes ont été réalisées par lui les 1er et 2 juin à Lubumbashi, après avoir réussi à faire arrimer Kashobwe, son village natal, à la modernité. Cinq hôpitaux de la capitale cuprifère ont bénéficié des ambulances médicalisées et des kits nécessaires composés des thermomètres lasers et masques pour vaincre la maladie à Coronavirus. Ces ambulances, pimpant neuves, réunissent des conditions sanitaires nécessaires pour l’évacuation des malades.

Et, c’est une délégation du parti katumbiste Ensemble pour la République, conduite par Salomon Kalonda, qui s’est chargée de remettre ces dons aux responsables des 5 formations hospitalières sélectionnées.

Mardi, le professeur Huit Mulongo a expliqué le sens de ces geste de solidarité au médecin directeur de l’Hôpital Sendwe: «le président Moïse Katumbi, l’homme du social comme vous l’avez surnommé vous-mêmes, a pensé jouer sa partition sociale en s’associant aux efforts fournis» de lutte contre le nouveau Coronavirus.

Emu, le médecin directeur de l’Hôpital Sendwe n’a eu d’autres mots que des éloges envers le boss du TP Mazembe pour sa générosité, non sans rappeler le cadeau d’une autre ambulance reçu de Katumbi il y a quelques années.

«Devant ce genre de choses, finalement, les mots ne peuvent pas réussir à traduire ce que l’on ressent. Nous, Hôpital de Sendwe, sommes bénéficiaires de pas mal de choses. Il y a derrière nous une autre ambulance qui porte la même signature. Nous avons déjà reçu une ambulance du président Moïse Katumbi. Il n’y a rien d’autre à dire. Tout le monde connait l’homme et ce qu’il fait pour le social», a-t-il déclaré.

La veille, lundi 1er juin, 4 autres hôpitaux ont été servis par les cadres d’Ensemble pour la République dont Clotilde Mutita et Christian Momat. A cette occasion, le professeur Huit Mulongo a saisi la balle au bond pour sensibiliser à l’observance des gestes barrières, le Coronavirus étant bel et bien en circulation en RD-Congo.

«Cette maladie n’est pas un simple rêve. C’est une réalité et ça tue. Il faut que nous apprenions à nous protéger et à protéger les autres. C’est dans ce cadre que votre frère a mis à votre disposition cette ambulance», a-t-il dit à l’hôpital maternité Katuba, avant de recevoir des chaleureux remerciements du médecin directeur.

«Pour ce geste, qui n’est pas le premier, il nous a doté d’ambulance, de frigo mortuaire, nous disons merci sincèrement d’avoir pensé au personnel qui est au front. Nous remercions le gouverneur honoraire Moïse Katumbi Chapwe», a-t-il fait savoir.

La délégation a par la suite mis le cap vers le Centre de référence de la Kenya pour remettre le don du Moïse Katumbi. Là, le médecin directeur a souligné l’importance de ce don non seulement pour lutter contre le Coronavirus mais aussi contre l’épidémie de Choléra qui fait tabac à Lubumbashi avec 92 cas dont 3 décès enregistrés la semaine dernière.

«Dans la lutte contre le Choléra, qui semblait être oublié, sincèrement ça nous va tout droit au cœur. Nous demandons à ce que nos remerciements puissent arriver à MKC», a-t-il martelé, quelques instants avant que les messagers de Katumbi prennent la direction des Cliniques universitaires.

Ici, le médecin directeur a fait savoir: «C’est bien tombé à propos parce qu’une structure comme la nôtre a besoin d’une véritable et bonne mobilité du personnel et des malades qui seraient tombés dans cette situation qui met à mal tout le monde. Nous vous remercions au nom de notre communauté».

L’Hôpital militaire de la commune de Rwashi n’a pas été oublié par Moïse Katumbi qui, en cette période de crise sanitaire, ne fait pas dans la dentelle pour apporter le soutien idéal à ses compatriotes.

De l’Hôpital Sendwe à Rwashi, en passant par Katuba, Kenya et les Cliniques universitaires, la remise de ces dons, signés Moïse Katumbi, n’a pas laissé indifférents les Lushois et Lushoises présents. De leurs lèvres, que des bénédictions proférées aussi bien en swahili, lingala qu’en français.

«Une personne animée d’une bonne foi comme Moïse Katumbi Chapwe. C’est pourquoi nous sommes derrière lui. Dans tout ce qu’il va faire, nous allons le soutenir pour l’amener à la tête de ce pays afin de bien le gouverner», a laissé entendre un Lushois trouvé à l’Hôpital militaire de Washi.

Laurent OMBA