ActualitésNation

Kasaï Central: veillée d’armes à Kananga où la population souhaite la victoire de Martin Kabuya

La campagne électorale en vue de l’élection du gouverneur du Kasaï central a débuté ce dimanche à minuit une minute. Les deux candidats sont sur place à Kananga. Denis Kambayi Cimbumbu, candidat contesté de la MP, est arrivé le vendredi le 15 décembre, accueilli par un carnaval d’une cinquantaine de personnes qui s’est égosillé à faire du bruit dans la ville sans impressionner quiconque, ni s’attirer la moindre sympathie dans la ville. Arrivé dans la matinée du samedi 16 décembre, le député Martin Kabuya Mulamba Kabitanga a fait une entrée discrète dans la ville mais l’onde de sa présence s’est fait sentir partout dans Kananga où la population souhaite vivement sa victoire.
 
«Martin Kabuya est venu battre sa campagne, il habite chez lui au centre-ville. Par contre, Denis Kambayi loge, lui, au guest house Monalux. Ce fait anodin démontre qui des deux dispose d’un ancrage et d’un amour réel pour sa province», déclare Alain Ntumba, étudiant à l’ISP. Un petit tour dans l’ex-Luluabourg suffit pour établir le souhait général de la population de voir le député de Dibaya l’emporter. Cependant, ce n’est pas la population qui vote, mais les députés de l’Assemblée de la province. «Comme ils sont nos représentants, ils ne peuvent aller à l’encontre de la volonté générale», soutient Mme Florentine Mbombo, maraîchère rencontrée à Lukonga, la commune du nord de la ville, à la lisière du territoire de Demba.
 
Défenseur des intérêts du Kasaï central
Mais même parmi les députés, des sondages effectués par des journalistes dans la capitale centre-Kasaïenne démontrent que Martin Kabuya jouit de la préférence des élus. «Martin Kabuya a toujours défendu les intérêts de notre peuple. A titre d’exemple, il s’est impliqué dans le dossier des médecins qui n’étaient ni mécanisés ni payés ici à Kananga, c’est lui qui a mené des démarches jusqu’à l’aboutissement heureux de ce dossier», explique un député provincial. Alors que Denis kambayi est, lui, perçu comme totalement étranger aux problèmes de la province. Cerise sur le gâteau: même la désignation par la MP dont l’ancien ministre des Sports espérait tirer argument afin d’impressionner les députés est lourdement contesté au sein même de sa propre famille politique. «Il n’est pas le candidat de la MP. Il n’existe aucun document qui le désigne comme tel», tempête un cadre de la MP sur place. Jusqu’à présent, toutes les données indiquent que l’on s’achemine vers une victoire inéluctable de Martin Kabuya. Mama Florentine Mbombo, la maraîchère de Lukonga reste prudente. Elle rappelle ainsi qu’en 2011, la population souhaitait la victoire du sénateur Patrice Sesanga, affectueusement appelé ici «Sesanga-Père» par opposition à son fils Delly Sesanga, mais que les députés avaient trahi la volonté populaire. «Cette fois-ci, nous sommes à la veille des élections, et nous connaissons chacun de nos députés et nous saurons le vote que chacun aura émis. Ils ne nous trahirons pas, j’en suis sûre», conclut-elle.

grands-lacs.org

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer