ActualitésDossier à la UneJusticePolitique

Kamerhe: 30 ans d’exclusion de la scène politique!

Jusque-là allié et Directeur de Cabinet du Président Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe a été condamné samedi à 20 ans de travaux forcés. Le jugement de 63 pages lu en direct de la télévision publique, présente durant tout le procès, l’a reconnu coupable, en fait et en droit, du détournement de 48 millions de dollars destinés à la construction des logements sociaux dans le cadre des 100 jours du Président Tshisekedi. Son co-accusé Samih Jammal, patron des sociétés Samibo et Husmal, a également écopé de la même sanction pénale.

Candidat à la présidentielle de 2023 en vertu de l’accord de Nairobi signé avec Félix Tshisekedi le 23 novembre 2018, Kamerhe se voit aussi privé de ses droits civiques pendant 10 ans. Au total, une peine cumulée de 30 ans consacrant son exclusion de la scène politique, fustige dans un communiqué de presse Maître Paul-Olivier Sur, l’avocat français du président de l’UNC, parti partenaire de l’UDPS et membre de la coalition FCC-CACH au pouvoir depuis janvier 2019.

Dénonçant un «simulacre de procès», inadmissible dans le cadre d’un grand pays comme la République démocratique du Congo, Paul-Olivier Sur fait remarquer que «la condamnation ne se fonde sur aucune pièce -instructions écrites données ou flux bancaires exécutés- et se contredit en soutenant qu’il aurait pu détourner de l’argent public alors qu’il n’était ni ordonnateur, ni comptable de la dépense publique». Alors que d’autres proches du Dircab sont convaincus qu’il s’agit d’un assassinat politique par voie judiciaire, la défense jure que Kamerhe exercera toutes les voies de recours possibles en République démocratique du Congo, en Afrique et aux Nations unies, du reste déjà saisies.

Par ailleurs, Kamerhe s’en remet à l’opinion publique -à la population RD-congolaise, aux hommes et aux femmes qui le soutiennent et à qui il jure son innocence- pour qu’elle dénonce un tel détournement de la justice à des fins politiques d’exclusion pure et simple des élections à venir… pendant les 30 prochaines années de la vie démocratique du pays. Ci-après, le communiqué de presse de Maître Paul-Olivier Sur.

Natine K.

Articles similaires

Fermer
Fermer