Junior Mata: un vice-ministre veut imposer tous ses proches, amis et connaissances à son titulaire

Selon les informations recoupées, le vice-ministre des Finances voudrait coûte que coûte faire intégrer au cabinet la pléthore de tous ses proches et amis au mépris des dispositions règlementaires en la matière. Normalement deux conditions doivent être réunies avant la signature de l’arrêté par le ministre titulaire. Il s’agit notamment de la signature, par le Chef de l’État, de l’ordonnance portant organisation des cabinets ministériels ainsi que la signature, par le Premier ministre, du décret organisant le fonctionnement des cabinets ministériels.

Les deux textes ont été approuvés par le Conseil des ministres et seraient en attente de publication, apprend AfricaNews. Junior Mata semble ne pas vouloir s’y conformer. Manque d’expérience? Immaturité? Excès de zèle? Des questions fusent alors que le vice-ministre tend à perturber la quiétude dans ce ministère en imposant que ses proches accèdent au bureau sans l’aval du ministre titulaire.

Il faut noter qu’en vertu du principe de la continuité des services publics et en attendant la signature de nouveaux textes, ce cabinet si technique et dont la composition requiert un examen minutieux des profils sérieux reste encore majoritairement composé des membres de l’ancien ministre Henri Yav, surtout dans ce contexte des négociations décisives avec le FMI pour la reprise de la coopération conformément aux engagements pris à Washington par le Président de la République, Félix Tshisekedi.

Prêts à foutre le bordel, des individus à peine identifiables circulent dans tous les couloirs du ministère pour exiger les clés des bureaux ont été interdits d’accès depuis lundi par les services de l’ordre dans le but de préserver la paix.

Tino MABADA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*