ActualitésSociété

Kinshasa : L’ASBL Jeune Likanisi réfléchit sur la problématique de la cohésion sociale en faveur de la jeunesse RD-congolaise

En marge de la commémoration de la Journée internationale de la jeunesse célébrée le 12 août de chaque année, l’ASBL Jeune Likanisi a organisé, mercredi 12 août 2020 à la Place Echangeur de Limete, un atelier de réflexion sur la problématique de la cohésion sociale et la cohabitation ethnique en faveur des jeunes RD-congolais. Dans son allocution, Pépin Guillaume Manjolo, ministre de la Coopération internationale, Intégration régionale et Francophonie, a insisté sur la cohabitation entre les jeunes et les a invités à connaitre l’histoire des ancêtres assassinés à cause des richesses de la RD-Congo et à être soudés comme un seul homme afin de lutter contre tout acte antipatriotique. De son coté, Peter Somono, président de l’ASBL Jeune Likanisi, a, au cours de ce rendez-vous, appelé les jeunes à réfléchir sur la manière de réécrire leurs histoires et voir comment les valoriser.

Le monde entier célèbre le 12 août de chaque année la Journée internationale de la jeunesse. Le thème retenu pour cette année 2020: «La jeunesse face à la cohésion sociale et la cohabitation ethnique: quel avenir pour la RDC?». Saisissant cette opportunité, l’ASBL Jeune Likanisi a organisé, à la Place Echangeur de Limete, un atelier de réflexion sur la problématique de la cohésion sociale et la cohabitation ethnique en faveur des jeunes RD-congolais.

Pour sa part, Peter Somono, président de cette association sans but lucratif, a souligné qu’il s’agit d’un atelier de réflexion mettant les jeunes autour d’une même table en vue de réfléchir sur la manière de réécrire son histoire et la valoriser parce que, depuis la nuit de temps, l’homme se pose des questions sur son origine. Il a en outre précisé qu’un RD-Congolais qui n’est pas sûr de ses origines, est celui qui se met dans une situation d’infériorité. Il a également dévoilé que sa structure multiplie des journées de réflexions pour que l’histoire de la RD-Congo soit connue comme l’avait souhaité le héros national, Patrice Emery Lumumba.

Présent à cette cérémonie, Pépin Guillaume Manjolo, ministre de la Coopération internationale, Intégration régionale et Francophonie, a fait savoir que cette problématique ne peut trouver la solution dans le chef de la jeunesse RD-congolaise que le jour où celle-ci comprendra «qui est-elle, d’où elle vient et quelles sont ses origines?». Il a également évoqué le concept «Jeune» dans l’entendement des ancêtres qui signifie tout celui qui devrait déjà être associé et compté parmi les grands pour donner une solution aux problèmes du village.

Par ailleurs, le ministre de la Coopération internationale a insisté sur la cohabitation entre les jeunes, avant de les inviter à connaitre l’histoire des ancêtres assassinés à cause des richesses de la RD-Congo et à être soudés comme un seul homme afin de lutter contre tout acte antipatriotique.

Mymye MANDA

Articles similaires

Fermer
Fermer