ActualitésNation

RDC : Des investisseurs sud-coréens chez José Mpanda

Assister le gouvernement de la RD-Congo en intrants de haute qualité pour lutter contre le Coronavirus, montage et pilotage des drones. Ces questions étaient au cœur des échanges, mercredi 12 août dernier, entre une délégation de Korea Congo développement -KCD Global-, un consortium des entreprises sud-coréennes et José Mpanda, ministre de la Recherche scientifique et Innovation technologique. Ces investisseurs sont venus faire part de leur projet au numéro un de la Recherche scientifique, José Mpanda, en sa qualité de coordonnateur du Pool scientifique dont l’une des missions, outre celle principale de trouver une solution idoine pour éradiquer la pandémie de Covid-19, est la sensibilisation et la prévention de cette épidémie à travers des gestes barrières et une alimentation adéquate.

Le Pool scientifique regroupe les experts et chercheurs des ministères de la Recherche scientifique, de la Santé publique ainsi que du Task force de la Présidence de la République. Le chef de la délégation et président de KCD Global, Han Sang Min, a indiqué que sa firme est spécialisée dans la fabrication d’une gamme d’intrants de haute qualité pour la lutte contre la Covid-19 qui a fait rage dans le monde entier. Il s’agit entre autres des masques, gels et solutions hydro-alcooliques, flashs, laboratoire de dépistage et kits de test rapide.

Le président de KCD a souhaité qu’une usine de fabrication soit installée à Kinshasa au lieu que ces intrants soient importés de la Corée du sud ou ailleurs. Au nom du gouvernement, José Mpanda a eu des mots justes pour louer l’initiative de ces investisseurs en réitérant le besoin de la RD-Congo qui se situe au niveau de dépistage. L’urgence étant la validation des laboratoires. Il a recommandé à ses hôtes à faire valider auprès du Pool scientifique tous leurs produits avant la mise sur le marché RD-congolais. Parlant de la pandémie de la Covid-19 qui s’améliore, José Mpanda a fait savoir que cela nécessite, à l’étape actuelle, le renforcement des mesures barrières.

À en croire Han Sang Min, la Corée du sud est ce qu’elle est aujourd’hui grâce à la technologie. Tout en déclarant que la RD-Congo est sa deuxième patrie, il a souhaité qu’un département de montage et pilotage des drones soit créé dans l’une des universités de la RD-Congo. Cela, a-t-il indiqué, pour transférer cette technologie aux jeunes RD-congolais. Il était accompagné, dans sa délégation, d’un professeur d’université spécialisé en drones avec 20 ans d’expérience. Ce dernier se trouve être le numéro un dans le secteur des drones en Corée du sud.

«Mes étudiants sont devenus aussi des professeurs de part le monde et nous avons pris cette ferme détermination d’apporter cette technologie en RD-Congo», a martelé ce professeur sud-coréen. Une démonstration de l’usage de ces drones est prévue pour ce samedi 15 août à l’Université de Kinshasa. Plusieurs membres du gouvernement et autres personnalités du Pool scientifique prendront part à cette cérémonie.

José BABIA

Articles similaires

Fermer
Fermer