ActualitésPolitique

RDC: les 4 Interfédérales de l’UDPS appellent à la réconciliation

«Nous lançons un cri de détresse pour une réconciliation sincère entre antagonistes afin de sauver la vie de l’enfant UDPS selon la sagesse de Salomon, et cela autour du président ai Jean-Marc Kabund, porteur du mandat spécial signé par le Président de la République», a déclaré Me Didier Kondo

Le climat de conflictualité qui sévit au sein de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS/Tshisekedi-, les menaces proférés par le député Jean-Jacques Mamba contre le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund-a-Kabud, ainsi que la propagation du Coronavirus en RD-Congo sont là les trois points analysés par les 4 Interfédérales de l’UDPS, la semaine passée, assortis d’une déclaration pour fixer l’opinion. Me Didier Kondo Pania, porte-parole général de ces Interfédérales, l’a bien révélé aux médias.

La crise interne persiste au sein de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS/Tshisekedi. Me Didier Kondo, porte-parole de 4 Interfédérales représentant les 4 zones linguistiques, l’a bien reconnu à la presse la semaine passée. «Le climat de méfiance et de médisance malheureusement porté sur la place publique par certains cadres du parti sévit à l’UDPS et ce, depuis l’élection à la commande de la destinée de notre cher pays par Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo», a déclaré Me Kondo. Il a évoqué quelques facteurs à la base de cette situation. Notamment le régime de l’intérim au sommet du parti, au regard de l’article 26 des statuts de l’UDPS, dû à l’incompatibilité de doubles fonctions du président du parti et Président de la République; les conflits d’intérêts et la guerre de positionnement et la gestion des ambitions. A cela s’ajoutent l’absence des organes délibérants comme la Convention démocratique du parti -CDP- ainsi que la Convention démocratique fédérale -CDF- regorgeant les commissions telles que celle de discipline, d’audit, d’arbitrage des conflits, etc.

«Ce tableau sombre a comme conséquences de jeter les jalons pour l’échec du parti aux échéances électorales futures; le dysfonctionnement du parti avec tous ses corollaires et le manque de motivations de membres du parti à accompagner la visibilité et soutenir le programme du Chef de l’État», a fustigé Me Kondo. Et d’ajouter: «la non conservation du pouvoir le plus longtemps possible, mission reconnue à chaque parti politique ainsi que la mort programmée de la fille aînée de l’Opposition en RD-Congo actuellement au pouvoir». Pour les Interfédérales, tout royaume divisé contre lui-même est dévasté; une maison s’écroule sur une autre, tel que mentionné dans Luc 11: 17.  Tout en regrettant qu’à l’UDPS les linges sales se lavent dans les lieux publics en lieu et place de la famille, les Interfédérales appellent les antagonistes de la crise qui sévit à l’UDPS à se surpasser et revenir à la raison.

Appel à une réconciliation sincère pour sauver l’UDPS

«Nous lançons un cri de détresse pour une réconciliation sincère entre antagonistes afin de sauver la vie de l’enfant UDPS selon la sagesse de Salomon, et cela autour du président ai Jean-Marc Kabund, porteur du mandat spécial signé par le Président de la République», insistent-elles. Puis: «Nous invitons cependant le président ai du parti à mettre rapidement en place un cadre spécial des concertations dont la finalité est de vider les divergences par voie de dialogue. Esdras 10:4». Puis encore: «Nous demandons aux uns et aux autres de mettre de l’eau dans leurs vins en développant certaines valeurs comme l’humanité, la tolérance politique, la flexibilité, la retenue ainsi que le pardon réciproque». Autre chose, les Interfédérales fustigent les «propos discourtois contenus dans les correspondances du député national Jean-Jacques Mamba contre le 1er vice-président de l’Assemblée nationale Jean-Marc Kabund». Elles qualifient ces propos des «menaces» qu’elles ne vont pas tolérer.

Strict respect des gestes barrières

Enfin, au sujet du Coronavirus, elles invitent «toute la population RD-congolaise au strict respect des gestes barrières tels qu’annoncés par les autorités du pays en vue de limiter la propagation de cette pandémie qui tue sans pardon».

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer