ActualitésSports

Infrastructures sportives: quel stade pour les Léopards?

Le tirage au sort de la 35ème édition de la CAN remet d’actualité les Léopards de la RDC qui retrouveront l’Ethiopie et deux adversaires déjà connus, la Guinée et la Tanzanie, dans un groupe H parmi les plus relevés de cette course à une place en phase de finale au Pays du Roi Mohamed VI. Dans la tête des sportifs et fans des Léopards, on pense déjà aux matches de ces éliminatoires qui se dérouleront sur 3 mois -septembre, octobre et décembre 2024- pour une CAN qui se jouera en hiver au Maroc en décembre 2025 et janvier 2026. Et la seule grande interrogation demeure: dans quel stade se produiront les Léopards de la RDC vu que le principal stade de la capitale, le Stade des Martyrs, ne dispose plus d’homologation pour accueillir des matches. On le sait, depuis près d’une décennie, ce grand stade de Kinshasa bénéficie d’une autorisation temporaire, pour accueillir les matches locaux de la sélection des Léopards.

A ce jour, le Stade des martyrs a accumulé une vingtaine de ces autorisations qui ne sont valables que pour un match de manière ponctuelle et ce depuis 2018. Une situation qui met en difficulté le nouveau patron des sports congolais, Didier Budimbu, qui en appelle à une solution plus que durable et définitive.

Un pari risqué mais pas impossible

Compte tenu de la prise d’ampleur de nos léopards et l’ambition de la RDC d’accueillir une CAN. La question des infrastructures sportives hante les esprits. Le nouveau ministre des sports, Didier Budimbu, peaufine des stratégies et se fait entourer des experts de tout bord.

Dans la hantise de retomber dans de mauvais schémas qui n’ont jusque-là pas porté leurs fruits et à la recherche des solutions durables, il a initié deux stratégies : la première, basée sur la Loi, consiste à doter la République d’une régie de gestion des infrastructures sportives laquelle aura pour rôle, grâce à un management efficace, de gérer sous une lumière nouvelle l’ensemble des installations de l’Etat sur le territoire nationale. Il marque ainsi son soutien et sa touche à la politique de construction, de modernisation et de réhabilitation des infrastructures du gouvernement, car la RDC se dispose d’être hôte de grands événements sportifs dans l’avenir.

Face à l’interminable question de la modernisation du Stade des Martyrs qui marque toujours l’actualité à chaque campagne des Léopards, Didier Budimbu réclame une solution définitive. Depuis 2018, la RDC bénéficie des autorisations pour chacun de ses matches locaux; une image qui contraste avec la volonté des autorisations de faire rayonner ce pays en Afrique et dans le Monde.

Et cette solution ne se présente pas en termes de millions, mais en termes de garantie. Le gouvernement de la République devra présenter à la CAF un plan officiel d’aménagement global à faire valider par des experts. Une solution qui permettra à la RDC de trouver une solution définitive.

Natine K.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page