ActualitésSociété

INERA : José Mpanda salue la coopération RD-Congo-USAID

Grâce à l’appui financier de l’Agence américaine l’USAID, l’Institut national pour l’étude et la recherche agronomique –INERA- vient d’être doté des matériels de détection des virus et diagnostic des maladies des plantes. La cérémonie de remise officielle de ces matériels par l’Institut international d’agriculture tropicale -IITA- a eu lieu mardi 15 septembre au Fleuve Congo Hôtel à Kinshasa. Exprimant la reconnaissance de l’Exécutif national à l’endroit de ses partenaires, José Mpanda Kabangu, ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique, a tenu à remercier vivement les Etats-Unis à travers son ambassadeur en RD-Congo pour le financement et l’acquisition des équipements.

Le patron de la recherche scientifique a rendu hommage à son gouvernement qui, par l’entremise du dernier conseil des ministres, avait décidé de mettre à la disposition de l’INERA plus d’USD 2 millions afin de venir en soutien aux petits producteurs agricoles en termes de résilience contre la Covid-19. Il a rappelé la volonté de l’USAID d’avoir disponibilisé des fonds pour la mise en œuvre de ce projet sur la lutte contre cette maladie.

Cette acquisition, a dit le ministre Mpanda, va permettre à la RD-Congo de développer des nouvelles stratégies dans la lutte et doter aux chercheurs surtout aux doctorants, des outils nécessaires pour mieux mener la recherche dans la surveillance épidémiologique régulière et la modélisation de la vitesse de propagation de cette maladie au moyen des analyses de laboratoire avec plus de précision. En outre, l’acquisition a l’avantage de libérer et de donner à l’INERA une autonomie en matière d’analyses des névroses racinaires du manioc en RD-Congo vis-à-vis de sa dépendance d’entant par rapport à l’étranger.

Pour le ministre, ces matériels constituent un outil essentiel de diagnostic de laboratoire en RD-Congo. Le représentant de l’IITA a martelé sur la disponibilité de sa structure à continuer avec le ministère de la Recherche scientifique dans la recherche et avec les autres acteurs des chaines de valeur des résultats des recherches. Il a remercié l’USAID pour son soutien aux programmes de recherche en RD-Congo mais également en Afrique.

L’apport de l’USAID et des chercheurs américains de différents instituts et universités est considérable dans le développement des technologies agricoles. L’ambassadeur des Etats-Unis en RD-Congo, Michael Hammer, a indiqué qu’avec une politique agricole en place, la RD-Congo peut assurer la sécurité alimentaire et l’état nutritionnel de sa population et peut jouer un rôle de premier plan sur le continent africain. Cela, a-t-il insisté, nécessite des efforts concertés de la part du gouvernement, du Parlement et du secteur privé. «Nous pensons que de tels efforts sont possibles sous le leadership du Président Tshisekedi et que le soutien nécessaire sera apporté aux institutions comme INERA pour mener la recherche agricole», a déclaré l’ambassadeur.

José BABIA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer