Actualités

Guerre dans l’Est : une résolution signée par 34 pays membres condamne le Rwanda

Le lobbying que mène le président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, en marge de la 49ème Session de l’Assemblée parlementaire francophone -APF- qui se tient au Canada, produit déjà des fruits. En effet, la RD-Congo vient de décrocher une résolution soutenue par 34 pays, condamnant l’agression rwandaise en RD-Congo. Cette même résolution condamne aussi les morts et les violences de tout genre perpétrées par le M23 soutenu par le même Rwanda.

Pour le président de la Chambre basse du Parlement, Vital Kamerhe, il s’agit là d’une victoire de la diplomatie parlementaire car, la RD-Congo a mis à en avant l’agression du Rwanda contre la RD-Congo, ainsi que des millions de morts tel que souligne le rapport des experts des Nations unies qui évalue à 5 mille personnes tuées depuis les dernières opérations. Ce rapport cité par le speaker de l’Assemblée nationale brosse le contexte de cette guerre d’agression qui reconnaît le M23 comme étant les supplétifs dont les officiers rwandais sont au commande.

Du haut de cette tribune, Vital Kamerhe a souligné qu’en RD-Congo, les Tutsis RD-congolais ne sont jamais stigmatisés parce qu’ils se retrouvent au Parlement, au gouvernement, au sein de l’Armée et de la Police ainsi que dans tous les sphères de gestion quotidienne du pays. Le discours de stigmatisation répété par le Rwanda, a-t-il insisté, n’est qu’une diversion pour continuer à faire une exploitation illicite des minerais de la RD-Congo car, les Tutsi RD-congolais eux-mêmes ne se reconnaissent pas dans les revendications du M23.

Le président de l’Assemblée nationale a aussi profité de cette tribune pour rendre hommages aux femmes et filles RD-congolaises violées qui sont victimes de cette guerre d’agression du Rwanda qui utilise le viol comme une arme de guerre. Le speaker de la Chambre basse a rappelé la vision du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi, concernant la politique sous régionale de la RD-Congo. Cette politique a comme vocation de tirer tous les pays de l’Afrique vers la voie du développement.

Cette guerre imposée par le Rwanda à la RD-Congo n’étant pas une fatalité, Vital Kamerhe a donné la proposition de la RD-Congo pour mettre fin à la guerre: «la solution la plus simple c’est le retrait des troupes rwandaises et ougandaises du sol RD-congolais afin de laisser la voix à une perspective de résolution pacifique de ce conflit car, il est temps pour l’Afrique de se lever et de marcher dans la paix vers son développement».

Et d’ajouter: «nous avons appelé tous les pays à soutenir la RD-Congo car, ce qui s’y passe aujourd’hui dépasse ce que la Communauté internationale deplore chaque jour en Ukraine et au Moyen Orient. La RD-Congo ne va plus continuer à supporter ce silence assourdissant de la Communauté internationale». Il convient de souligner que, grâce au lobbying mené par Vital Kamerhe à Montréal, 34 pays membres de la Francophonie ont signé une résolution qui condamne cette agression du Rwanda et exige le retrait sans condition de l’armée rwandaise du sol RD-congolais.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page