ActualitésSociété

L'Italienne Fortunata Ciaparrone couronnée «Chevalier»

C’est devant des sommités religieuses -les Cardinaux Laurent Monsengwo et Fridolin Ambongo-, des acteurs politiques, des opérateurs économiques et de plusieurs autres anonymes que Fortunata Ciaparrone avait reçu, jeudi 12 décembre 2019, sa décoration OMRI, avec le titre de Chevalier lui décerné par le gouvernement italien. C’est Son Excellence Luca Attanasio, ambassadeur d’Italie en RD-Congo qui, au nom de son gouvernement, a fait porter la médaille à Fortunata Ciaparrone.

Le titre décerné à Fortunata Ciaparrone, connue sous le sobriquet de «Madame Tina», a expliqué l’ambassadeur d’Italie en RD-Congo, est le fruit d’une décision prise par le gouvernement italien. A travers cette décoration, l’Italie récompense cette femme de courage, cette femme d’exception pour l’ensemble de son œuvre en RD-Congo. Très émue -versant même des larmes-, Fortunata Ciaparrone avait reconnu devant la presse que cette cérémonie a une grande signification pour elle. «La cérémonie de ce soir et au cours de laquelle je reçois mon titre de Chevalier, présidée par Son Excellence Luca Attanasio, ambassadeur d’Italie en RD-Congo, a une grande signification pour moi», a lâché Madame Tina.

Encore plusieurs défis à relever en RD-Congo

Pour elle, «ce titre lui décerné par le gouvernement de son pays récompense non seulement ses efforts, mais honore aussi la RD-Congo qui n’avait pas encore un Chevalier italien jusque-là». «Cette décoration a stimulé mon engagement pour participer au développement de la RD-Congo, ce pays qui dispose des atouts et des potentialités incommensurables, et dont la culture est proche de celle de mon pays», a-t-elle promis. Déterminée à prendre la RD-Congo dans sa phase de reconstruction, Madame Tina a fait une promesse aux autorités RD-congolaises. «Je suis encore et toujours là parce que je considère la RD-Congo comme ma deuxième patrie. Avec le concours de mes collaborateurs, recrutés sur place en RD-Congo, j’ai encore plusieurs défis à relever afin de contribuer au développement de ce grand, riche et beau pays», a-t-elle tranché. Pour ce faire, elle compte se mettre toujours au service de la RD-Congo, son pays d’adoption, en aidant la jeunesse RD-congolaise et en donnant davantage du travail aux RD-Congolais. Quel message Rome a-t-il envoyé à Kinshasa en décorant Madame Fortunata qui a choisi de vivre en RD-Congo?  «Pour moi, c’est un message de reconnaissance à la RD-Congo qui m’a accueilli, un message de l’attention que porte l’Italie à la RD-Congo et un message de collaboration entre Kinshasa et Rome», a reconnu la Directrice générale de l’entreprise TEXICO. S’adressant aux investisseurs italiens, Madame Tina a eu ces mots: «Qu’ils n’hésitent pas de venir en RD-Congo parce que ce pays est riche en opportunités, et cela, dans tous les domaines. La RD-Congo a besoin du concours et de l’expertise de tous ses partenaires pour sa reconstruction». Répondant aux questions des journalistes, l’ambassadeur Luca Attanasio a affirmé que le gouvernement italien qu’il représente en RD-Congo a récompensé le courage d’une femme qui est venue seule dans ce pays, mais qui a, au bout de quelques années, créé plus de cinq sociétés, une école de langue, a posé des actes de bénévolat, mais elle a surtout créé plusieurs emplois pour les citoyens RD-congolais. «Je crois que cela n’est pas donné à n’importe qui, surtout pas à n’importe quelle femme», a reconnu l’ambassadeur Luca Attanasio. Pour l’ambassadeur d’Italie, le gouvernement de son pays a voulu, par ce geste, faire voir au grand public les efforts cachés de Fortunata Ciaparrone à travers ses nombreux investissements et œuvres en RD-Congo. Ci-dessous, l’allocution de l’ambassadeur italien Luca Attanasio.  

Christian BUTSILA


Qui est Madame Fortunata Ciaparrone?

A ce jour, nous fêtons la décoration OMRI, titre de Chevalier décerné à Madame Fortunata Ciaparrone. Elle est italienne, passionnée de l’enseignement et de la culture. Elle a comme centre d’intérêt, le bien-être de l’homme, le social de l’homme, bref, l’homme. Comme elle se remet toujours en question à chaque fois que l’occasion se présente, c’est ainsi que vers les années 2003, elle n’hésitera pas à accepter l’offre qui lui a été tendu par Monsieur Alfredo Cestari, de venir diriger la Société Italcon en RD-Congo. Toujours dans la quête de se remettre en question, en 2009, elle quitte Italcon pour créer sa propre société nommée: Société d’études, de service et de construction -SESCO- dont elle est Directeur général. SESCO SARL compte aujourd’hui à son actif plusieurs édifices tant à Kinshasa qu’à l’intérieur du pays et au Congo-Brazzaville où elle est installée sous le nom de SESCO SARL. En décembre 2010, elle crée le Centre de service «Il planetario», basée en Italie à Salerno, qui a pour objectif de faire un pont entre les entrepreneurs, investisseurs italiens et la RD-Congo, et vice versa. C’est un repère pour les Italiens qui désirent venir investir en RD-Congo. Grâce à son dynamisme et son sens social, il lui sera confié la gestion de plusieurs sociétés jusqu’à ce jour telle que TEXICO SA qui est une usine de confection, African logistics, Kumpala diamond SARL. De tout ceci, elle n’avait jamais oublié son Italie natale et sa passion première qui est l’enseignement, la transformation de l’homme pour un futur meilleur de l’humanité. Entre deux rendez-vous, de 2012 à 2017, elle n’avait jamais hésité à prêter main forte à l’Académie diplomatique du ministère des Affaires étrangères de la RD-Congo, à enseigner gratuitement la langue italienne aux futurs diplomates et à tous ceux dont la chose intéressait. C’est ainsi qu’elle créa en 2017, Centre de langue Italienne -CELI-, qui a pour objectif premier de promouvoir la langue italienne en particulier et la culture italienne en général. Ce centre, qui est un ASBL, aide aussi les jeunes RD-congolais dans l’apprentissage de la langue italienne afin de poursuivre leur cursus universitaire en Italie. Fortunata Ciaparrone gère plus de cinq sociétés en RD-Congo et a sous sa responsabilité plus de 450 travailleurs. Considérant la RD-Congo comme sa seconde patrie, elle n’a pas hésité à entamer une énième formation à l’université Bel Campus à la faculté des Science économiques où elle a été couronnée licencié en 2006. Femme infatigable, elle a même un projet d’une école pour les enfants et l’agriculture au Kongo Central, à Mbanza-Ngungu, où elle possède déjà 2 hectares des champs expérimentaux de choux, aubergines, tomates, piments et autres légumes importés à nos jours. Tout ceci, montre à suffisance combien elle est attentionnée à la dimension sociale de l’homme, au bien-être de ce dernier. En RD-Congo, elle s’est vue décernée plusieurs titres, à savoir:

*Diplôme de mérite par Bandundu Management Award en 2010;

*Diplôme d’Excellence et de mérite de l’Observatoire congolais pour la bonne gouvernance en 2018;

*Diplôme d’honneur d’artisan de paix par Undugu Sergio Vieira De Mello en 2012;

*Prix d’Excellence pour l’initiative et le développement par Amowill en 2019;

*Diplôme d’honneur décerné par l’Académie diplomatique congolaise du ministère des Affaires étrangères en signe de reconnaissance et tomates, piments et autres légumes importés à nos jours.

*Diplôme d’honneur décerné par l’Académie diplomatique congolaise du ministère des Affaires étrangères en signe de reconnaissance et appréciation de ses contributions à la formation des diplomates RD-congolais en langue italienne.

Tout ceci, montre à suffisance combien elle est attentionnée à la dimension sociale de l’homme, au bien-être de ce dernier.

Luca Attanasio

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer