ActualitésDossier à la UneNationSociété

Fonction publique: fausse alerte au détournement d'une subvention inexistante

Une fausse alerte au détournement d’une prétendue subvention des syndicats de l’Administration publique s’est produite mercredi via la presse. Pensant avoir eu accès à un scoop, un journal kinois a distillé de fausses nouvelles et induit ses lecteurs en erreur, allant jusqu’à citer des répartitions de ces sommes prétendument détournées avec la bénédiction de la ministre de la Fonction publique, Yolande Ebongo.
L’alerte s’est rapidement révélée inutile et risible. « Il n’existe pas de subventions des syndicalistes à la Fonction publique. C’est une invention et ça fait rire. L’auteur de cette publication s’est fait manipuler s’il n’a pas lui-même inventé ces écrits et c’est très grave », indique le Conseiller en communication de la ministre, Monulphe Bosso, dénonçant des pratiques frisant la diffamation.

« Si ces subventions existent, elles sont inscrites dans quelle Loi de finances et quelle en est la hauteur? Comment peut-on facilement affirmer qu’une ministre s’est substituée au comptable public? Elle se serait donc rendue à la Banque centrale, à la place du comptable public? Comment les caissiers de la Banque centrale auraient pu accepter de payer ces sommes imaginaires à une personne qui n’a pas qualité », interroge le Conseiller en communication de la ministre de la Fonction publique, précisant qu’il existe, par contre des subsides pour les syndicalistes permanents jamais payés depuis plusieurs mois.

« S’ils veulent parler des subsides, il y a lieu de signaler que c’est un dossier pour lequel la ministre de la Fonction publique se bat depuis son arrivée au gouvernement. Et ça fait environ 12 mois que le paiement de ces subsides ne passe pas. Même quand ils sont payés, ils sont directement perçus par les vrais destinataires », martèle le Conseiller Monulphe Bosso, tordant le cou aux rumeurs de détournement d’une subvention inexistante.

YA KAKESA

Articles similaires

Fermer
Fermer