ActualitésDossier à la UnePolitiquePrésidentielle 2018

FCC: Kabila conduit la bataille électorale

A en croire Lambert Mende, l’autorité morale et initiateur du FCC, Joseph Kabila, a réuni, jeudi 22 novembre dans sa ferme, les chefs de regroupements politiques de cette plateforme ainsi que les membres du Comité stratégique pour leur donner des directives claires en rapport avec la campagne électorale. 
 
Jeudi 22 novembre marque le début de la campagne électorale en RD-Congo. Et ce pour une durée d’un mois. Le vote proprement dit interviendra le 23 décembre. Déterminé à outiller les sociétaires du Front commun pour le Congo -FCC- à conserver le pouvoir par voie démocratique, le Président Joseph Kabila a juré de conduire personnellement la bataille électorale. Il a réuni dans sa ferme de Kingakati, dans la périphérie est de Kinshasa, les chefs de regroupements politiques de cette méga plateforme politique ainsi que les membres du Comité stratégique.
A en croire Lambert Mende Omalanga, coordonnateur de la cellule chargée de la communication de l’équipe de campagne du candidat Président Emmanuel Ramazani Shadary, il était question pour le Président Kabila de donner des consignes claires à ses troupes. Il a évoqué l’humilité, le bilan et la vision, les points sur lesquels seront axés les messages de tous les candidats durant leur campagne électorale.
«Nous sommes sereins, nous abordons cette campagne avec beaucoup d’humilité parce que nous avons un bilan à présenter. Nous sommes totalement décomplexés au regard de ce que nous avons fait pour ce pays. Notre campagne sera axée autour de notre vision pour ce pays. Une vision toute entière tournée vers l’autodétermination du peuple RD-congolais. Et nous savons qu’à cet égard, nous sommes en phase avec la majorité de RD-Congolais», a déclaré Lambert Mende Omalanga, cité par le site d’information «actualite.cd».
Pour Kabila et son camp, il importe, coûte que coûte, de gagner les prochaines élections avec une vision bien précise et une majorité écrasante aux législatives nationales et provinciales.
«Le Président de la République nous a rappelé en sa qualité de leader du Front commun pour le Congo, parce qu’il le reste même après les élections. C’est notre leader, c’est notre vision. Je voudrais bien le paraphraser lorsqu’il dit qu’il ne s’agit pas de gagner pour gagner, il s’agit de gagner pour une vision. Et il a brièvement édicté cette vision qui est celle de l’autodétermination du peuple RD-congolais», a souligné Lambert Mende, précisant qu’à ce jour, le vrai problème qui se pose est de savoir si la RD-Congo doit continuer d’appartenir aux RD-Congolais ou à d’autres personnes.
«L’indépendance doit être parachevée, la lutte de nos pères, de Lumumba, Kimbangu, M’zée Laurent-Désiré Kabila, cette lutte-là n’est pas encore achevée», a-t-il reconnu.
24 heures avant, le FCC a clôturé la série de signatures des adhérents au Fleuve Congo Hôtel pendant que le président de la CENI, Corneille Nangaa avait réuni autour de lui, au Palais du peuple, les parties prenantes au processus électoral pour lancer officiellement le début de la campagne électorale pour une durée d’un mois. Les candidats des partis et regroupements politiques ainsi que les candidats indépendants à tous les niveaux du scrutin sont appelés à observer scrupuleusement le code de bonne conduite pendant l’époque électorale.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer