ActualitésJusticeNation

Ecobank: pourquoi la demande des comptes par un client pose problème?

Considérée comme l’une de meilleures banques en RD-Congo, Ecobank commence à renvoyer des signaux inquiétants au risque de remettre en doute sa crédibilité aux yeux de ses clients. Selon un arrêt de la Cour de cassation consulté par la rédaction d’AfricaNews sur un dossier qui date de 2015, cette banque de grande renommée en RD-Congo est en différends avec l’un de ses clients, Orion Oil Ltd. Pour cause, Ecobank refuse de répondre favorablement à la demande d’Orion Oil qui sollicite de son banquier de lui faire des comptes, après que cette société de commercialisation de produits pétroliers ait constaté que beaucoup de mouvements de débit dans ses comptes logés à Ecobank manquaient de pièces justificatives.

Les informations issues des sources proches du dossier contactées par AfricaNews renseignent que la pomme de discorde réside autour d’une somme de près d’USD 11 millions non justifiée entre 2013 et 2015 par Ecobank. En dépit de plusieurs tentatives côté Orion Oil Ltd pour aplanir les divergences à l’amiable, Ecobank a préféré porté l’affaire à la justice. Alors que visiblement, il s’agit d’une simple demande des comptes pour tirer les choses au clair.

De son côté, à en croire nos sources, Orion Oil Ltd exige devant les instances judiciaires la mise en place d’un groupe d’experts en matière financière pour vérifier les calculs de l’un et les explications de l’autre afin de déterminer qui doit à qui. L’arrêté consulté par notre rédaction fait comprendre que les deux parties n’ont jamais trouvé de compromis. Car, à la première audience sur l’expertise, l’affaire a été plaidée et prise en délibérée, mais Ecobank a déposé, devant la Cour de cassation, une requête en renvoi de juridiction pour cause de suspicion légitime contre le Tribunal de commerce   Kinshasa-Gombe.

Et à l’audience du 20 octobre 2020 devant le Tribunal de commerce de Kinshasa-Gombe sur la restitution des provisions, les avocats d’Ecobank ont curieusement produit une décision donnant acte de leur dépôt d’une nouvelle requête en renvoi de juridiction devant la Cour de cassation. N’ayant pas apporté la preuve de moyens appuyant sa requête, la Cour l’a déclarée non fondée et a condamné Ecobank au paiement de l’amende de CDF 500.000. AfricaNews veillera à suivre de près cette affaire.

Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer