ActualitésDossier spécial électionsEcofinSociété

Kinshasa : Un deuxième site sur l’avenue Kabinda bientôt prêt pour relocaliser les commerçants du marché central

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, est déterminé à construire et moderniser le Marché central de Kinshasa. Pour ce faire, ce lieu de négoce est fermé pour accueillir des travaux et les commerçants qui exerçaient sont en phase d’être relocalisés provisoirement dans d’autres marchés disséminés à travers la ville. Après le placement de certains  vendeurs sur le site de l’avenue Itaga, un deuxième site va bientôt accueillir plus de 2000 autres commerçants. Il est situé sur l’avenue Kabinda, dans l’enceinte de l’ancienne école Kabinda, dans la commune de Kinshasa. Jeudi 04 mai, le premier citoyen de la ville a dépêché sur le terrain son ministre de l’Education et porte-parole du gouvernement provincial, Charles Mbuta Muntu, pour lancer les travaux d’aménagement de ce site. Deux tractopelles sont commis à cet endroit, dans le cadre de l’exécution des travaux qui prendront près de 20 jours. Au cours d’un entretien sur place avec quelques notables et la population environnante, le ministre Charles Mbuta Muntu a expliqué que cet endroit qui appartient à l’État ne sera pas occupé définitivement. «Nous avons débuté les travaux de construction et modernisation du Marché central de Kinshasa. Nous sommes en train de placer les commerçants de ce grand marché dans d’autres sites. C’est pour cela que nous venons aménager ce site. Qu’on ne vous trompe pas, personne n’a vendu cet endroit. Nous allons le libérer dès que les travaux du Marché central de Kinshasa prennent fin», a-t-il indiqué. Et de promettre: «nous avons instruit l’équipe qui exécute les travaux à recruter des jeunes sur place pour la main d’œuvre». Le ministre Charles Mbuta Muntu a relevé que le vœu de l’autorité urbaine est de créer aussi des emplois pour cette jeunesse désœuvrée. «En même temps, la ville souhaite voir l’implication de tous ainsi que leur accompagnement pour la matérialisation de la vision chère à Gentiny Ngobila Mbaka», a-t-il souligné. Contrairement à ce qui se raconte ici et là, Charles Mbuta Muntu a clarifié que l’opération de relocalisation des commerçants est gratuite. «Rien ne sera exigé en termes d’agent aux commerçants», a indiqué le ministre près le gouverneur de la ville. De leur côté, les habitants du quartier ont compris la démarche du gouvernement provincial et ont promis d’accompagner l’exécution des travaux sur ce site d’une superficie de 5000 M2. Cependant, a insisté le porte-parole du gouvernement provincial de Kinshasa, la priorité sera donnée aux commerçants du Marché central de Kinshasa fermé pour cause des travaux de modernisation. Ceux-ci ayant déjà été listés et identifiés. Et les catégories concernées par ce nouveau site, à en croire le président des travailleurs du Marché central de Kinshasa, Didier Lola Omombo, sont les vendeurs de friperie, des montres et des bijoux. Sont également concernés, les vendeurs qui longeaient l’avenue Rwakading. Cette catégorisation voulue par le premier citoyen de la ville vise à faciliter la population pour mieux se retrouver en cas de besoin de tel ou tel autre produit.

OK

Articles similaires

Fermer
Fermer