ActualitésSociété

Des jeunes influenceurs kinois s’engagent à accompagner Gentiny Ngobila

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a échangé, samedi 18 septembre à l’Hôtel de ville, avec des jeunes leaders membres de plusieurs organisations ainsi que des influenceurs actifs sur les réseaux sociaux et plateformes numériques. C’était une occasion pour l’autorité urbaine de faire part à ses hôtes de différentes réalisations de son gouvernement provincial en deux ans et quatre mois.

Sur le volet infrastructures, le gouverneur Gentiny Ngobila a exprimé sa détermination de créer des routes secondaires dans cette capitale de la RD-Congo qui ne se contente que des routes laissées par les Belges. Il a ainsi cité quelques routes transversales dont les travaux de construction sont en cours. Entre autres, les avenues Elengesa longue de 6 kilomètres, Kikwit, Mombele, De la paix. A cela, il faut ajouter d’autres avenues trouvées en état de délabrement, mais réhabilitées sur fonds propres du gouvernement Ngobila. C’est le cas de l’avenue Victoire sur son tronçon compris entre Ethiopie et Kasa-vubu; l’avenue de Libération, l’avenue Mongala dans la commune de la Gombe, l’avenue Makoma à Binza Ozone et d’autres. Il a aussi évoqué la construction du pont Bongolo ainsi que la réhabilitation de la route Bongolo, tout en annonçant les travaux de réhabilitation de 22 kilomètres du réseau ferroviaire qui part de la Gare centrale jusqu’à Masina.

Devant ces jeunes, Gentiny Ngobila a aussi parlé des efforts déjà fournis dans l’assainissement et l’aménagement de la ville. Hormis le partenariat déjà conclu avec la société OK Plast pour le recyclage des bouteilles plastiques dans la capitale, le premier citoyen de la ville a annoncé que son gouvernement est en pourparlers avec une entreprise spécialisée dans le recyclage des déchets et qui a déjà fait ses preuves à Addis-Abeba.

L’éclairage public n’a pas été en reste. Le gouverneur Gentiny Ngobila a indiqué que son souhait est d’éclairer toutes les avenues asphaltées de Kinshasa. Ce, dans le but de réduire sensiblement le banditisme urbain. Il faut noter qu’à ce jour, plusieurs artères de la ville sont sorties de l’obscurité à la grande satisfaction de la population. Parmi ses réalisations, il a cité le projet en cours d’exécution avec l’appui de l’UNESCO, relatif à la construction d’un centre d’épuration des eaux usées à Kinshasa.

En clair, cet échange de près de 3 heures a permis au gouverneur Ngobila d’éclairer la lanterne de ces jeunes kinois sur ses réalisations en un temps record, aussi d’épingler les défis qui restent encore à relever, tout en les incitant à lui prêter mains fortes. Par ailleurs, le gouverneur a renseigné à ces jeunes que son gouvernement fait face à d’énormes difficultés financières. Ce qui ne lui rend pas la tâche facile pour répondre aux besoins sociaux de ses administrés. «Notre budget de la ville dépend à 80% du gouvernement central. Cet argent a du mal à être décaissé. Même avec toute la bonne volonté du monde qu’on peut avoir pour le développement des infrastructures, le peu de ressources dont nous disposons rend la tâche plus ardue. Néanmoins, nous sommes en train de nous battre avec les moyens de bord pour réaliser ces exploits», a affirmé Gentiny Ngobila.

De leur côté, ces jeunes leaders membres de plusieurs organisations et influenceurs actifs sur les plateformes numériques ont promis à l’autorité urbaine leur engagement à l’accompagner pour la réussite de son programme axé sur Kinshasa Bopeto. Ainsi, ces derniers ont préconisé la création d’une commission permanente de concertation en vue d’apporter leur pierre à l’édifice dans la gouvernance de Kinshasa.

OK

Articles similaires

Fermer
Fermer