ActualitésCommunicationPolitique

Depuis son Congrès de Masi, le PA affirme avoir révoqué Sakombi

Aussitôt Michael Sakombi Ilunga a rendu publique sa démission du Parti pour l’Action -PA- suite au dépôt de candidature de Tryphon Kin-Kiey Mulumba, initiateur du parti, à la présidentielle, Crispin Miyambi Mwana Pangi, président national du PA, a répliqué. «Après le congrès du PA, réuni à Masimanimba, l’une des résolutions fortes prises faisait état de la révocation et de la radiation du secrétaire général du PA Monsieur Michael Sakombi Ilunga pour vagabondage politique, absence de près d’un an aux réunions et activités du parti, manque de cotisation mensuelle de près d’un an, mauvaise gestion outre le détournement des frais de mission des membres du cabinet», assure Crispin Miyambi dans un communiqué publié tard dans la nuit du mardi 7 août 2018 et à travers lequel il se dit «surpris» de voir Sakombi «se prévaloir des titres qu’il n’a plus depuis belle lurette».

Lire aussi: Michael Sakombi quitte le PA

«L’homme qui administre une leçon de loyauté a, une nouvelle fois, trahi comme il a trahi son ambassadeur à Bruxelles, Henri Mova Sakany qu’il avait accusé de l’avoir prolétarisé avant de supplier un poste auprès de l’Autorité Morale du Parti pour l’Action qui seul, finança et rendit possible, son rapatriement et lui offrit un travail», a fait remarquer le président national du PA.
LOI


Communiqué intérimaire du P.A.
Après le congrès du PA (Parti pour l’Action, parti du Crabe), réuni à Masimanimba, l’une des résolutions fortes prises faisait état de la révocation et de la radiation du secrétaire général du P.A. Monsieur Michael Sakombi Ilunga pour vagabondage politique, absence de près d’un an aux réunions et activités du parti, manque de cotisation mensuelle de près d’un an, mauvaise gestion outre le détournement des frais de mission des membres du cabinet. Michael Sakombi Ilunga, engagé local et sans grade dans l’administration de l’ambassade du Congo en Belgique, a été ramené, à sa demande insistante et humanitaire, au pays, à Kinshasa, par l’Autorité Morale du P.A., jusqu’à en faire directeur de cabinet adjoint, directeur de cabinet puis commissaire spécial adjoint (vice-Gouverneur) de la Mongala. L’homme qui administre une leçon de loyauté a, une nouvelle fois, trahi comme il a trahi son ambassadeur à Bruxelles, Henri Mova Sakany qu’il avait accusé de l’avoir prolétarisé avant de supplier un poste auprès de l’Autorité Morale du Parti pour l’Action qui seul, finança et rendit possible, son rapatriement et lui offra un travail.
On est surpris aujourd’hui -et pour cause- que cet individu puisse se prévaloir des titres qu’il n’a plus depuis belle lurette. Dans ce Congo, reconnaissance et loyauté ne sont plus des valeurs.
Crispin Miyambi Mwana Pangi,
Président National du Parti pour l’Action,
Parti du Crabe

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer