Actualités

Demande de la FEC de suspendre les missions de contrôle durant 2 mois, le ministre Nicolas Kazadi coupe court: le contrôle fiscal n’est pas concerné!

Après la prétendue suspension des missions de contrôle à la fois fiscales et économiques, le ministre des finances Nicolas Kazadi a tranché.
Pour le ministre des finances, seul le contrôle économique -pas fiscal-, est concerné par la suspension de deux mois -du 14 décembre 2022 au 14 février 2023-, réclamée par la Fédération des entreprises du Congo -FEC- et accordée par le premier ministre Sama Lukonde le 14 décembre 2022.

Ne sont donc pas concernées, les missions de contrôle des régies financières, a précisé Nicolas Kazadi dans une lettre du 26 décembre 2022, adressée aux responsables de 3 régies financières -DGDA, DGI et DGRAD.

D’après l’argentier national, c’est le premier ministre lui-même qui a précisé la portée de sa lettre, qui avait semé la confusion dans les esprits en faisant croire aux opérateurs économiques que toutes les missions de contrôle étaient suspendues pendant les périodes de fête de fin d’année et au delà pour permettre aux opérateurs économiques de travailler dans la sérénité afin d’assurer l’approvisionnement et la distribution des produits sur le marché pendant les fêtes de Noel.

Dans un État sérieux, on ne peut pas suspendre le contrôle de routine des régies financières sous prétexte des fêtes, s’indigne un syndicaliste interrogé par le site 7sur7.cd.

Nicolas Kazadi en faisant évoluer la position du chef du gouvernement, a agi en véritable patriote, se félicite le syndicaliste.

Pour lui, alors que l’Etat veut maximiser des recettes publiques pour faire fasse notamment à la guerre et répondre aux besoins sociaux de la population, c’est un non sens que de ne pas contrôler les opérateurs économiques.
Car cela occasionnerait la fraude et partant un manque à gagner pour l’Etat, conclut-il.

Pour rappel, à la demande de la FEC, pour soi-disant travailler dans la sérénité pendant les festivités de fin d’année, le premier ministre avait suspendu,bdu 14 décembre 2022 au 14 février 2023, tout contrôle fiscal et économique.

La RDC entend mobiliser 16 milliards de dollars en 2023 alors qu’en 2022, les recettes s’élevaient à 11 milliards de dollars. Près de 80% de ces recettes proviennent des régies financières avec la DGI en tête, dirigée par Barnabé Mwakadi.

Avec 7sur7.cd

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page