ActualitésCOVID-19Société

Lutte contre la Covid-19: Me Jean Bosco Khonde vole au secours de la population de Tshela

Le président de la Fondation «Jean Bosco Khonde pour la paix et le développement», Me Jean Bosco Khonde, revient d’un bref séjour dans son territoire d’origine de Tshela où il est allé sensibiliser ses frères et sœurs du terroir sur la pandémie à Coronavirus qui entre déjà dans sa deuxième phase la plus meurtrière. Accompagné de quelques membres de sa fondation, Me Jean Bosco Khonde s’est amené avec un lot important de cache-nez estampillés au logo de sa structure; des cartons de gels hydroalcooliques, ainsi que des milliers de boites de conserve pour soulager tant soit peu la misère de ses frères et sœurs dans cette partie de la province du Kongo Central.

Reçu en pompe par les Tsheloises et Tshelois contents de voir un digne fils du terroir parcourir plus de 500 Km pour leur venir en aide en cette période de la pandémie, Me Jean Bosco Khonde a réuni, le même jour, plusieurs personnes dans l’enceinte de la paroisse catholique de Mbanga pour leur parler de l’existence effective en RD-Congo de la pandémie à Coronavirus ainsi que de mesures prises par les autorités sanitaires en vue de lutter contre la propagation de cette maladie mortelle dont on peut également guérir. Au terme d’un échange fructueux avec la population qui s’est montrée curieuse d’être éclairée sur certaines zones d’ombre autour de la Covid-19, le patron de la Fondation «Jean Bosco Khonde pour la paix et le développement» a distribué des cache-nez et des gels hydroalcooliques à ses frères et sœurs présents à cette rencontre.

De là, ce notable de Tshela s’est rendu dans les deux marchés de la cité de Tshela où il s’est soumis au même exercice de sensibilisation de la population sur la Covid-19, suivi de la distribution des masques qui demeurent le seul moyen le plus efficace pour limiter l’expansion de la maladie. En sa qualité d’ancien ministre provincial de la justice au Kongo Central, Me Jean Bosco Khonde n’a pas manqué de visiter près de 100 détenus à la prison centrale de Tshiela.

Dans sa gibecière, il leur a apporté des cache-nez, des gels hydro alcooliques, des boites de conserve ainsi que des chikwangues achetées sur place. Là aussi, il a sensibilisé ces pensionnaires sur la pandémie et les gestes barrières, surtout qu’ils constituent la frange la plus exposée à la Covid-19 vu les conditions de détention dans les différentes prisons du pays.     

Par ailleurs, l’ancien patron de la justice du Kongo central a interpellé les autorités politico-administratives de la ville de Matadi à faire respecter les gestes barrières dans le souci de protéger la population contre la pandémie. «J’ai transité par la ville de Matadi. Là, j’ai fait un constat amer dans la mesure où aucun geste barrière n’est respecté par la population. A Matadi, les gens se saluent en se serrant la main alors que cela a été interdit par les autorités du pays dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Les autorités de la province doivent vite se ressaisir car la maladie entre dans sa deuxième phase qui est très ravageante», a-t-il déploré.

Avant de quitter Tshela, Me Jean Bosco Khonde est passé sur les antennes de quelques radios locales pour sensibiliser la population afin de les inviter à adhérer à cette lutte mondiale. Enfin, il a placé des banderoles dans la cité, portant un message fort sur la lutte contre le Coronavirus.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Fermer
Fermer