ActualitésSociété

COPACO-PRP forme ses membres sur la production agricole dans le contexte du changement climatique

Soucieux de favoriser le développement des initiatives économiques de ses membres, la Confédération paysanne du Congo, principal regroupement paysan -COPACO-PRP- forme les organisations paysannes locales de Kinshasa sur la production agricole dans le contexte du changement climatique, au cours d’un atelier organisé du 13 au 16 décembre 2023 à Kinshasa. Selon les organisateurs, cette session de formation a été programmée grâce à l’appui financier de la Banque mondiale à travers Global agriculture et food security program -GAFSP-, sous la supervision du Fonds international de développement agricole -FIDA.

A cette occasion, Louison Ngongo Mukwala, coordinateur national du projet, a précisé que, pour la première journée, la formation a consisté à la sensibilisation des participants dans le cadre du projet d’appui à la promotion de l’entrepreneuriat agricole de petits producteurs -PAPESA. Ce dernier a également appelé les opérateurs de petites et moyennes entreprises à sensibiliser les participants aux différents aspects liés à la production agricole dans le contexte du changement climatique. Ngongo en a profité pour évoquer les difficultés rencontrées par les paysans pendant la période du changement climatique.

«Pendant le processus de production, les paysans rencontrent d’énormes difficultés pendant la période du changement climatique. Voilà, il est important d’échanger sur la théorie liée aux changements climatiques et de voir comment pratiquer l’agriculture intelligente», a indiqué Louison Ngongo. 

Selon lui, l’agriculture intelligente permet de manière à ce que les paysans puissent améliorer la qualité de production agricole, d’où la nécessité pour les participants d’utiliser les différentes pratiques requises à cet effet. La COPACO a, dans sa mission de favoriser le développement des initiatives économiques de ses membres, organisé cette première session théorique et pratique de sensibilisation des organisations paysannes pour l’amélioration durable des revenus et de la sécurité alimentaire des agriculteurs familiaux suite aux effets négatifs du changement climatique.

La partie théorique s’est déroulée au secrétariat national de la COPACO et celle pratique dans le site agricole de Tshuenge à SIFORCO, dans la commune de Masina, dans la partie Est de Kinshasa. Trente membres des différentes organisations paysannes de la COPACO, dont 60% des femmes, 36% des jeunes et 4% des hommes prennent part à cet atelier.

Mymye MANDA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page