ActualitésPolitique

Consultations : Les élus du Nord-Kivu favorables à l’Union sacrée

Les forces sociopolitiques RD-congolaises les plus représentatives sont en train d’être consultées par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo en vue de la création, le cas échéant, de «l’Union sacrée de la nation».

A environ 2 ans de gestion, le Chef de l’Etat RD-congolais a constaté un blocage de ses actions et une crise au sein de la coalition au pouvoir FCC-CACH. Il tente de s’en défaire autrement. Ce qui est à la base des consultations qu’il a initiées auxquelles ont également pris part les gouverneurs du FCC en attendant leurs présidents des Assemblées provinciales même si le même FCC se dit «ne pas concerné par les résolutions qui en découleront, accusant le Président Tshisekedi de ne l’avoir pas associé au préalable en tant que partenaire de la coalition au pouvoir».

Plusieurs couches sociales et politiques y compris les grandes personnalités ont été déjà consultées par le Chef de l’Etat. C’est dans ce cadre qu’une délégation des élus du Nord-Kivu, sénateurs et députés, conduite par le sénateur Célestin Vunabandi, a rencontré le Président de la République le vendredi 20 novembre.

A cette occasion, hormis les problèmes nationaux, les députés Didier Kamundu, Hubert Fuguruta, Patrick Munyomo, Bertin Kirivita et Justin Ndayisiba, élus du Nord-Kivu, ont particulièrement abordé des questions sécuritaires qui minent la vie de chaque jour dans leur province.

Au sortir des consultations, le sénateur Célestin Vunabandi a affirmé à la presse que les élus de la province du Nord-Kivu qu’il représente, adhèrent à la vision du Chef de l’Etat de l’Union sacrée, estimant que la «résolution des problèmes spécifiques de leur entité passe aussi par cette union de toutes les forces vives de la Nation».

Concernant l’issue des consultations qui pourrait aboutir à la nomination d’un informateur et à la dissolution du Parlement, le sénateur FCC a tout simplement dit que c’est «politiquement et juridiquement» que cela va être résolu.

Ici, Célestin Vunabandi a martelé sur le fait qu’ils vont être des émissaires du Chef de l’Etat en vue de l’accompagner pour le succès de l’Union sacrée, seule probabilité de la résolution de la crise politique actuelle.

Lors de son discours le 23 octobre dernier annonçant ces consultations, le Président Tshisekedi a promis «n’exclure aucun cas de figure» à leur issue. 

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer